Étude du bilan phosphocalcique dans une population de patients hémodialysés chroniques

Résumé : Introduction : La maladie rénale chronique se complique précocement d’hyperparathyroïdie secondaire ayant un retentissement sur le remodelage osseux. L’étude histomorphométrique osseuse reste le gold standard pour le diagnostic des troubles minéraux osseux dans la maladie rénale chronique mais elle n’est pas réalisée en pratique courante. Le remodelage osseux peut être évalué par différents biomarqueurs dont les phosphatases alcalines osseuses (PALO) qui semblent être le plus sensible et spécifique pour évaluer le processus de formation osseux. Cependant les recommandations actuelles visent le contrôle de la parathormone (PTH) entre 2 et 9 fois la normale sans tenir compte des biomarqueurs du turnover osseux. L’objectif de cette étude est de décrire l’évolution de la PTH et des PALO dans une population de dialysés chroniques suivi sur une période de 1 an. Méthode : Étude observationnelle rétrospective incluant des patients hémodialysés chroniques du centre de la Conception à Marseille, suivis sur une période de 12 mois. Les biomarqueurs parathyroidien et osseux, PTH et PALO, et les paramètres du bilan phosphocalcique ont été évalués en décembre 2016 (M0) et décembre 2017 (M12). Les patients étaient répartis en différents groupes en fonction de l’évolution du statut parathyroïdien entre M0 et M12 définit par la variation de la PTH. Résultats : 119 patients ont été suivis pendant 12 mois. Le statut parathyroïdien varie au cours du suivi pour 45 % d’entre eux. La corrélation entre la PTH et les PALO différe en fonction du statut parathyroïdien (PTH>9N : R2=0,72 ; p<0,0001 ; PTH 2-9N : R2 =0,16 ; p<0,009 ; PTH<2N : R2 =0,02 ; p=0,3). Cette corrélation varie aussi en fonction de l’évolution du statut parathyroïdien entre M0 et M12. Parmi les patients qui n’ont pas de changement de statut parathyroidien, la corrélation entre PTH et PALO reste non significative pour des PTH<9N (PTH2-9N : R2 M0, 0,008 versus R2 M12, 0,02 ; PTH<2N : R2 M0, 0,02 versus R2 M12, 0,06) alors que celle-ci devient plus forte dans le groupe avec une PTH>9N (R2 M0, 0,45 versus R2 M12, 0,65). Parmi les patients qui changent de statut parathyroidien, seuls les patients ayant une PTH devenant supérieure à 9N ont une corrélation qui devient significative (R2 M0, 0,18 versus R2 M12, 0,75) avec une élévation significative des PALO (+17,2µg/L, p=0,04). Nous avons observé des variations opposées entre PTH et PALO notamment pour les patients dont la PTH diminue pour devenir inférieure à 9N alors que les PALO augmentent (+21,3µg/L, p=0.25). Conclusion : Nous observons une modification de la corrélation entre la PTH et les PALO en fonction de l’évolution du statut parathyroïdien. Seuls les patients ayant une PTH supérieure à 9N tout au long du suivi ou devenant supérieure à 9N ont une corrélation positive avec les PALO. Ceci témoigne d’une résistance de l’os à l’action de la PTH chez le patient hémodialysé chronique. Par ailleurs certains patients ont une variation contradictoire de la PTH et des PALO. Ces résultats suggèrent que la résistance de l’os à la PTH évolue dans le temps et qu’il existe probablement une variation inter individuelle.
Complete list of metadatas

Cited literature [20 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02093235
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, April 8, 2019 - 5:15:40 PM
Last modification on : Friday, April 19, 2019 - 1:40:17 AM

File

LOMBARDIN - THESE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02093235, version 1

Collections

Citation

Clémence Lombardin. Étude du bilan phosphocalcique dans une population de patients hémodialysés chroniques. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02093235⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

28