La télémédecine auprès des médecins généralistes libéraux du Puy-de-Dôme

Résumé : Contexte : En France, l’espérance de vie est une des plus importantes d’Europe, le nombre de malades chroniques ne cesse de croître et les dépenses de santé augmentent. En parallèle, l’offre de soins diminue. La télémédecine est aujourd’hui présentée comme une des solutions aux problèmes inhérents à cette situation. Objectif : Connaître l’accueil des médecins généralistes libéraux vis-à-vis d’un axe de télémédecine : la téléconsultation. Et secondairement, identifier leurs attentes et réticences concernant cette nouvelle pratique, pour favoriser la mise en place de la télémédecine. Méthode : Il s’agit d’une étude observationnelle descriptive réalisée auprès des généralistes libéraux du Puy-de-Dôme sur trois mois. Le recueil de données a été effectué, en deux étapes, grâce à un questionnaire envoyé par mail, les réponses étaient anonymes. Résultats : 79 médecins, dont une majorité de femmes (64,5%), ont participé à l’étude. La moyenne d’âge était de 42,5 ans et l’exercice médical en milieu urbain était le plus représenté (39,2%). On observe un faible taux de réponses positives à la proposition d’installation d’un logiciel de téléconsultations dans les cabinets médicaux des généralistes du Puy-de-Dôme : seuls 39,2% des médecins sont favorables. Il existe un lien entre le fait d’avoir déjà expérimenté la télé-expertise et celui d’être favorable à la télémédecine. Les autres variables ne sont pas discriminantes : il n’existe pas de différence significative concernant les caractéristiques des médecins entre les deux groupes, favorable ou défavorable, même si les médecins exerçant en milieu rural semblent plus intéressés par cette nouvelle forme de médecine. La collaboration entre médecins généralistes et spécialistes, retrouvée dans la télé-expertise, est le principal avantage recensé. Les médecins défavorables craignent surtout la déshumanisation de la médecine. Les difficultés liées à l’utilisation du logiciel ou à son coût d’installation sont aussi des freins à cette pratique. Conclusion : L’étude montre que moins de la moitié des médecins généralistes libéraux du Puy-de-Dôme sont prêts à ajouter la téléconsultation à leur pratique quotidienne. Les résultats ne dégagent pas de profil type de médecins favorables ou défavorables. Leur bonne connaissance de la télémédecine montre qu’il existe une méfiance vis-à-vis de cette nouvelle pratique mais beaucoup de médecins souhaitent être formés à la téléconsultation, qui devrait ainsi se développer dans les années à venir.
Complete list of metadatas

Cited literature [83 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02104788
Contributor : Santé Uca <>
Submitted on : Friday, April 19, 2019 - 4:34:32 PM
Last modification on : Tuesday, October 8, 2019 - 1:14:02 PM

File

Thèse_THOURET_Élodie.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02104788, version 1

Collections

Citation

Élodie Thouret. La télémédecine auprès des médecins généralistes libéraux du Puy-de-Dôme. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02104788⟩

Share

Metrics

Record views

115

Files downloads

198