Données anatomo-cliniques des métastases cérébrales traitées à Clermont-Ferrand de 2007 à 2017

Résumé : L’évolution de l’oncologie médicale permet de se demander, si l’amélioration des traitements se répercute sur le type ou, sur la fréquence des métastases cérébrales observées. Ceci, et le fait que les données épidémiologiques concernant cette pathologie restent aujourd’hui encore imprécises, nous a incité à analyser les données anatomo-cliniques des patients atteints de métastases cérébrales et traités à Clermont-Ferrand, sur 10 ans. Notre analyse a étudié 1047 patients diagnostiqués comme porteur d’une ou de plusieurs métastases cérébrales. Parmi eux, 348 ont été traités par une chirurgie suivie d’une radiothérapie et, 699 l’ont été par radiothérapie seule. Les données anatomo-cliniques recueillies incluaient : le délai d’apparition des métastases cérébrales, le délai de survie des patients, le caractère unique ou multiple des métastases cérébrales, la topographie des lésions, le type histologique de la métastase, l’organe d’origine, les mutations théranostiques et le choix thérapeutique. Cette étude a permis de montrer qu’en dix ans, les pratiques thérapeutiques locales ne se sont pas modifiées de façon statistiquement significative même si, on perçoit une décroissance de la radiothérapie seule en faveur de la neurochirurgie. En revanche, dans cette série, la survie des patients traités par chirurgie suivie de radiothérapie étaient significativement meilleure (HR=13.5 mois, IC=[5.8 ; 32.6], p<0.001), en comparaison à celle des patients ayant bénéficié d’une radiothérapie seule (HR=5.1 mois, IC=[2.4 ; 11.5], p<0.001). Ceci est un résultat important car, l’essai clinique de l’EORTC publié en 2010, n’avait pas permis d’objectiver de bénéfice de l’une ou l’autre des thérapeutiques. La répartition des types histologiques et de l’origine des métastases de notre série est similaire à ce que l’on retrouve dans la littérature : une prépondérance d’adénocarcinomes d’origine pulmonaire suivis par ceux d’origine mammaire, les mélanomes, les adénocarcinomes rénaux et coliques. Cependant, la littérature ne nous apprend que très peu de choses concernant les mutations théranostiques classiques recherchées dans ces lésions et leur rapport aux métastases cérébrales. Il a été intéressant de retrouver, quelque soit le type de métastase, une prépondérance des mutations du gène KRAS. Ces dernières étaient associées à une apparition plus précoce, et une meilleure survie des métastases cérébrales, que pour les lésions mutées EGFR, ou encore celles sans mutation au niveau des gènes théranostiques classiquement analysés. Ces données ouvrent une réflexion quant au choix thérapeutique à proposer à un patient porteur d’une métastase cérébrale ainsi qu’à la nécessité ou non de recueillir les données histo-moléculaires de ces lésions.
Complete list of metadatas

Cited literature [27 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02114483
Contributor : Santé Uca <>
Submitted on : Monday, April 29, 2019 - 4:25:13 PM
Last modification on : Wednesday, May 15, 2019 - 5:50:33 AM

File

Thèse_BOTHOREL_Charlotte.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02114483, version 1

Collections

Citation

Charlotte Bothorel. Données anatomo-cliniques des métastases cérébrales traitées à Clermont-Ferrand de 2007 à 2017. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02114483⟩

Share

Metrics

Record views

12

Files downloads

7