Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prévalence, facteurs de risque et retentissement des rachialgies chez le parachutiste militaire français

Résumé : Introduction : comme dans la société civile, les lombalgies et à fortiori les rachialgies sont des objectifs prioritaires en santé publique militaire. Ces pathologies ont en effet un retentissement socio-économique et opérationnel majeur. Le parachutisme militaire n’a, à notre connaissance, jamais été défini comme un facteur de risque de rachialgies. Pourtant, le rachis est l’une des principales localisations de blessure chez le parachutiste. Cette population est particulièrement exposée du fait des contraintes communes et habituelles des militaires et de celles occasionnées par le parachutisme. L’objectif principal était de déterminer la prévalence des rachialgies au sein d’une population de parachutistes militaires français. Les objectifs secondaires visaient à en évaluer le retentissement, ainsi qu’à rechercher des facteurs favorisants. Matériel et méthode : les données de notre étude descriptive multicentrique, étaient collectées via un questionnaire papier anonyme remplis par les parachutistes en salle d’attente avant leur visite médicale périodique annuelle. Elle s’est déroulée dans les 14 antennes médicales soutenant une unité de troupes aéroportées (TAP) durant 4 mois, du 1er septembre 2018 au 31 décembre 2018.Elle a fait l’objet d’une approbation du Comité de protection des personnes sous le numéro 18.074. Résultats : la prévalence instantanée lors de notre étude était de 15,8%, de 39,8% sur les 12 derniers mois et de 52,8% sur la carrière entière dans les troupes aéroportées. Les facteurs de risque retrouvés était la réalisation de sauts en parachute (en ouverture automatique comme retardé), l’âge, le statut marital, la manutention, et l’insatisfaction professionnelle. Concernant le retentissement, l’échelle numérique de la douleur moyenne était de 4,7 la durée moyenne d’arrêt de travail de 29,2 jours et la durée médiane d’inaptitude TAP de 3 mois. Conclusion : notre étude met en évidence de faibles prévalences de rachialgies chez les parachutistes en comparaison avec les données existantes, et ce même si l’activité parachutiste s’avère être un facteur de risque. Néanmoins, les rachialgies chez les parachutistes sont à l’origine d’un retentissement humain, professionnel et financier important responsable d’une indisponibilité opérationnelle certaine. La réduction de cet impact ne peut se faire que par la prévention, basée sur un modèle bio-psycho-social de l’épisode aigu et de sa chronicisation. Cette prévention doit être coordonnée par une équipe pluridisciplinaire de thérapeutes ainsi que de professionnels du sport et du parachutisme.
Complete list of metadatas

Cited literature [43 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02117677
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, May 2, 2019 - 3:03:55 PM
Last modification on : Monday, July 6, 2020 - 4:47:10 PM
Document(s) archivé(s) le : Monday, September 30, 2019 - 8:12:34 PM

File

SAYEH these.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02117677, version 1

Collections

Citation

Jordan Sayeh, Karim Porino. Prévalence, facteurs de risque et retentissement des rachialgies chez le parachutiste militaire français. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02117677⟩

Share

Metrics

Record views

52

Files downloads

62