Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Réinventer le temps : la représentation du souvenir au cinéma

Résumé : Partant de l'hypothèse que traiter du souvenir dans un film serait une manière de parler de cinéma et des capacités de ce-dernier à travailler le temps, ce mémoire se propose d'étudier les modalités de représentation du souvenir dans quelques films et la façon dont celui-ci dessine une dramaturgie régie par les désirs, les affects et la mélancolie. Dans Les Dernières vacances de Roger Leenhardt (1947), Jeux d'été d'Ingmar Bergman (1951), Le Miroir d'Andreï Tarkovski (1974) et L’Éternité et Un Jour de Théo Angelopoulos (1998), le souvenir s'organise autour de trois voies : spatiale, structurelle et morale. Dressant la cartographie d'un passé mythifié perçu comme un paradis perdu, le souvenir est avant tout un voyage temporel s'enrobant d'un certain univers surnaturel. Il est aussi un outil thérapeutique permettant de résoudre un mal-être, permettant au sujet reminiscent de donner un sens à sa mémoire. Chacun de ces films met en avant les aptitudes du cinéma à « sculpter le temps » selon l'expression d'Andreï Tarkovski, à le réorganiser et le réinventer selon des logiques émotionnelles.
Complete list of metadatas

Cited literature [59 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02125143
Contributor : Ufr1 Montpellier 3 <>
Submitted on : Friday, May 10, 2019 - 10:41:51 AM
Last modification on : Tuesday, May 12, 2020 - 1:46:14 PM
Long-term archiving on: : Thursday, October 10, 2019 - 7:13:03 AM

File

VALGALIER_M2_UFR1_19.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02125143, version 1

Collections

Citation

Adrien Valgalier. Réinventer le temps : la représentation du souvenir au cinéma. Art et histoire de l'art. 2016. ⟨dumas-02125143⟩

Share

Metrics

Record views

62

Files downloads

203