Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Analyse descriptive et prospective sur 4 mois des appels relevant de la médecine générale au SAMU 35 en dehors des horaires de la permanence des soins

Résumé : Introduction : La modification de la démographie médicale associée au vieillissement de la population est à l’origine de l’évolution du comportement des usagers face aux urgences. De ce fait, nous assistons à une augmentation du nombre de passages aux urgences ainsi que du nombre d’appels au SAMU. Cet accroissement est en partie secondaire à une proportion plus importante des motifs relevant de la médecine générale. Nous avons donc étudié ces appels survenant en dehors des horaires de la permanence des soins sur une durée de 4 mois. Nous avons analysé les motifs de recours, les caractéristiques socio-démographiques, les caractéristiques de la régulation et la décision du régulateur. Méthodes : Étude descriptive, analytique, monocentrique (CHU Rennes), prospective sur 4 mois du 03 avril au 31 juillet 2018. Tous les appels dont le motif relevait de la médecine générale, identifiés Hors Secteur de Permanence Des Soins (HSPDS) au SAMU 35 et survenant en dehors des horaires de la permanence des soins soit du Lundi au Vendredi de 8h à 20h et le Samedi de 8h à 12h ont été analysés. Résultats : 4236 appels ont été analysés. La population était jeune (médiane à 36 ans) avec une prédominance féminine (52,6%). Le pic du nombre d’appels était situé à l’âge d’un an (4,3%). Les tranches d’âge les plus représentées étaient entre 0 et 9 ans (20%) et entre 20-29ans (13%). La pathologie traumatique était le motif principal d’appel avec 545 appels (13%) suivie de la douleur (12%). Le 3e motif était l’inquiétude concernant la santé (5,9%). La tranche horaire la plus chargée était entre 8h et 12h avec 35% des appels. La décision médicale la plus fréquente était le conseil médical dans 56% des cas. Cependant, cette décision variait en fonction de l’âge, du motif d’appel, de l’heure de l’appel ainsi que du flux horaire. 32% des appelants ont déclaré ne pas avoir contacté leur médecin traitant avant d’avoir joint le Centre 15. Cependant, cette donnée est difficilement interprétable du fait d’un manque important de données (67%). Conclusion : Le profil des appelants et les motifs d’appel HSPDS recueillies étaient similaires aux appelants de la PDSA. Cependant, la proportion du conseil médical comme décision était plus faible. Cette différence pourrait s’expliquer par le fait que le régulateur soit un médecin urgentiste et non un généraliste. L’affluence du nombre d’appels par heure entraîne un dépassement du seuil d’efficience pouvant se traduire également par une augmentation de l’envoi d’un moyen. Une réorganisation de la régulation médicale en journée paraît nécessaire pour amortir ce flux d’appels relevant de la médecine générale.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [36 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02145930
Contributor : Santé Rennes 1 <>
Submitted on : Monday, June 3, 2019 - 2:22:33 PM
Last modification on : Thursday, July 9, 2020 - 12:30:44 PM

File

AUDOUINGiovanni.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02145930, version 1

Collections

Citation

Giovanni Audouin. Analyse descriptive et prospective sur 4 mois des appels relevant de la médecine générale au SAMU 35 en dehors des horaires de la permanence des soins. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02145930⟩

Share

Metrics

Record views

18

Files downloads

22