Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Utilisation des conservateurs dans les cosmétiques : un enjeu de santé publique, une résonance médiatique

Résumé : Les cosmétiques sont des produits utilisés depuis des millénaires cependant, leur réglementation est assez récente. C’est l’affaire du talc Morhange qui poussa les autorités à légiférer dans ce domaine. En 1975, la France promulgue alors la loi n°75-604 relative à la fabrication, au conditionnement, à l’importation et à la mise sur le marché des produits cosmétiques et d’hygiène corporelle du 10 juillet 1975. Il n’est plus concevable qu’un produit cosmétique puisse nuire à la santé humaine. Il existait cependant une hétérogénéité dans la réglementation. C’est pourquoi, la directive cosmétique sera finalement transformée en un texte unique : le règlement cosmétique européen n° 1223/2009. Malgré cette réglementation, les consommateurs doutent de l'innocuité des cosmétiques et en particulier de leurs conservateurs. Dans cette thèse, nous étudions l'effet que peuvent avoir les médias sur les consommateurs et les autorités publiques. L'émission d'envoyé spécial en 2005, le livre de Rita Stiens et le guide Cosmétox de GreenPeace sont des exemples de l'influence que peuvent avoir les médias sur l'opinion publique. Mais c'est sans aucun doute l'étude de Philippa Darbre qui eu l'effet le plus déterminant. Cette étude reliant cancers et parabènes est à l'origine de ce que l'on peut appeler la « polémique parabènes ». Elle a été largement décriée mais jamais confirmée. Les médias ont cependant saisi l'opportunité pour semer un vent de panique et inquiéter les consommateurs. Dans cette thèse, nous étudions les effets nocifs suspectés et/ou avérés de certains conservateurs : le phénoxyéthanol, les MIT et MCIT, le triclosan et le formaldéhyde. Les parabènes seront étudiés dans la dernière partie. En effet, les parabènes sont au centre de multiples débats. On leur reproche d'avoir un rôle dans les cancers du sein, dans la fertilité masculine et même sur l'obésité infantile. Cependant, ces accusations ne sont pas toujours vérifiées. Cependant, les industriels profitent de cette mauvaise réputation des parabènes. Les produits « sans parabène » sont de plus en plus nombreux. Malheureusement, cette dénomination n'est pas sans risque. Un produit cosmétique ayant besoin de conservateurs, les industriels ont remplacé les parabènes par les MIT, plus toxiques. Enfin, dans cette thèse nous faisons le point sur les différentes alternatives à la conservation. Qu'il s'agisse du packaging ou des huiles essentielles, ces méthodes ne sont pas toujours sûres pour la santé.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [67 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02147389
Contributor : Santé Rennes 1 <>
Submitted on : Tuesday, June 4, 2019 - 4:11:26 PM
Last modification on : Thursday, July 9, 2020 - 12:30:44 PM

File

LE BIHANCécile.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02147389, version 1

Collections

Citation

Cécile Le Bihan. Utilisation des conservateurs dans les cosmétiques : un enjeu de santé publique, une résonance médiatique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02147389⟩

Share

Metrics

Record views

47

Files downloads

405