Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Dépistage du cancer du poumon par scanner thoracique basse irradiation : motivations et réticences des médecins généralistes‎. Enquête qualitative auprès de 15 médecins généralistes de la Somme

Résumé : Une campagne de dépistage du cancer du poumon par scanner faible dose est mise en place dans la Somme depuis mai 2016. Notre étude avait pour objectif principal de connaître les motivations et les réticences des médecins généralistes à participer à ce dépistage. L'objectif secondaire était de déterminer les facteurs motivants et limitants des patients à adhérer à ce dépistage. Une enquête qualitative par entretiens semi-dirigés a été réalisée auprès de 15 médecins généralistes de la Somme. Pour les médecins généralistes, le dépistage fait partie intégrante de la prise en charge des cancers notamment du cancer du poumon car il permet la détection de stades précoces rendant possible un traitement efficace et une guérison. C'est le rôle du médecin généraliste de proposer le dépistage, qui est nécessaire en raison de la prévalence du tabagisme et du cancer broncho-pulmonaire dans leur pratique quotidienne. Le dépistage est de plus un moyen de sensibilisation contre le tabagisme. Il est complémentaire à la prévention primaire. Le manque d'intérêt des patients pour se rendre chez leur médecin traitant uniquement dans le cadre de la prévention et du dépistage et le manque de temps des médecins généralistes pour aborder le sujet durant leurs consultations étaient les principaux freins à sa mise en place. Les problèmes de faux-positifs, de risque d'irradiation et de risque de surdiagnostic ont aussi été évoqués séparément par trois praticiens. Pour la plupart des médecins généralistes, le scanner restait une technique appropriée. Néanmoins, pour les patients, le scanner était une source d'inquiétude tout comme la tolérance d'examens plus invasifs. Le faible niveau socio-économique et la distance par rapports aux centres d'imagerie étaient également des facteurs limitants. Cependant, les informations données par leur médecin traitant concernant les avantages du dépistage restaient le principal levier pour leur participation. Un tiers des médecins interrogés nous ont suggérés l'idée d'une campagne d'informations auprès des patients afin d'améliorer leur adhésion. L'information des patients permettrait également aux médecins généralistes d'aborder le sujet du dépistage plus facilement car les patients pourraient consulter pour cet unique motif. Pour rappel, le taux d'adhésion des patients était de 76% dans le cadre de l'étude dans la Somme. Cette étude a mis en évidence la considération des médecins généralistes de la Somme pour la pratique d'un dépistage du cancer du poumon par tomodensitométrie à faible dose malgré la publication récente de recommandations HAS à ce sujet.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [114 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02168093
Contributor : Bu Santé Upjv <>
Submitted on : Friday, June 28, 2019 - 1:58:41 PM
Last modification on : Monday, April 19, 2021 - 8:52:09 AM

File

Vallée Guillaume. Thèse d'ex...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02168093, version 1

Collections

Citation

Guillaume Vallée. Dépistage du cancer du poumon par scanner thoracique basse irradiation : motivations et réticences des médecins généralistes‎. Enquête qualitative auprès de 15 médecins généralistes de la Somme. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02168093⟩

Share

Metrics

Record views

83

Files downloads

105