Impact de la fibrose myocardique diffuse sur la fonction ventriculaire gauche dans l'insuffisance aortique et l'insuffisance mitrale

Résumé : Introduction : l’insuffisance mitrale (IM) et l’insuffisance aortique (IA) sont des valvulopathies régurgitantes fréquentes à l’origine de fibrose myocardique diffuse qui peut se pérenniser en fibrose appelée « de remplacement » dont l’évolution est irréversible. Les dernières recommandations suggèrent qu’une prise en charge chirurgicale, à l’apparition des symptômes cliniques ou échographiques, permet de prévenir le remodelage du ventricule gauche (VG) et d’améliorer le pronostic de patients traités. Cependant, les dysfonctions VG post-opératoires pourraient être prévenues par un traitement chirurgical à la phase pré-symptomatique, en dépistant la fibrose myocardique par résonance magnétique (IRM). Objectif : l’objectif principal était de savoir si la fibrose myocardique diffuse évaluée par l’IRM prédisait la fonction VG post opératoire chez des patients atteints d’IM ou d’IA. Méthode : Il s’agissait d’une cohorte prospective multicentrique, dont l’échantillon était représenté par les premiers patients inclus dans l’étude « DIFFUsE » (Impact of Diffuse Myocardial Fibrosis on the Ventricular Function in Left-Sided ValvE Heart Diseases). Les patients souffrant d’IM ou d’IA ont été évalués en préopératoire, cliniquement, biologiquement et à l’IRM par la mesure du Volume Extracellulaire indexé (iECV). Le critère de jugement principal était l’altération de la FEVG post opératoire, définie par une FEVG < 50%, à l’IRM réalisée 6 mois après la chirurgie. Une analyse histologique de la fibrose myocardique a été réalisée sur pièce opératoire. Résultats : l’analyse a donc porté sur 66 patients, dont 42 avec IM, et 24 avec IA. Soixante patients (91%) ont été opérés. Parmi ceux-ci, 35 ont eu une biopsie myocardique, dont 23 IM et 12 IA. Chez ces patients, l’iECV était significativement corrélé à la Fraction Volumique de Collagène à l’histologie (rho=0.38 ; p=0,04). Au cours du suivi, 14 des 27 patients opérés d’IM (52%), avaient une FEVG post-opératoire à 6 mois <50%. Ces patients avaient un iECV significativement plus important (22 +/-4 mL/m2 vs. 17 +/- 6 mL/m2 ; p=0,008). Sur les 24 patients opérés d’une insuffisance aortique, 15 patients ont eu un suivi 6 mois après la chirurgie. L’étude entre FEVG post-opératoire <50% et iECV n’a pas été réalisée, car seuls 2 patients avaient une FEVG post-opératoire < 50%. Conclusion : l’iECV est un outil fiable et non invasif pour étudier la fibrose myocardique diffuse, chez les patients porteurs de valvulopathie régurgitante du VG. Dans notre travail, il apparaissait comme un marqueur associé au remodelage VG pré opératoire. Il était également un facteur prédictif de dysfonction VG post opératoire dans l’IM.
Complete list of metadatas

Cited literature [38 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02171999
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, July 3, 2019 - 1:05:21 PM
Last modification on : Tuesday, July 9, 2019 - 1:24:22 AM

File

THESE - MIOLA 18-04-19.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02171999, version 1

Collections

Citation

Charlène Miola. Impact de la fibrose myocardique diffuse sur la fonction ventriculaire gauche dans l'insuffisance aortique et l'insuffisance mitrale. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02171999⟩

Share

Metrics

Record views

8

Files downloads

8