Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

L'image animée pour favoriser les apprentissages au lycée

Résumé : L’utilisation et le visionnage d’images animées a fortement augmenté avec l’avènement du web 2.0 pour devenir omniprésente dans les usages informels des élèves. L’École, elle aussi, favorise son utilisation pour développer l’esprit critique et former les citoyens de demain. Ce mémoire a pour objectif de déterminer en quoi l’image animée constitue à la fois un support pédagogique favorisant la mobilisation et la motivation des apprentissages, et un objet d’éducation à part entière, notamment dans le cadre de l’Éducation aux Médias et à l’Information (EMI). Pour répondre à cette question, deux hypothèses ont été posées. Il s’agit d’une part d’étudier la capacité de l’image animée à motiver les élèves dans le cadre de leurs apprentissages scolaires, sans que le passage de l’usage informel au cadre scolaire ne suscite de rejet de leur part. D’autre part, il s’agit d’observer dans quelle mesure le professeur-documentaliste, par son expertise en sciences de l’information et de la communication, peut, par la mise en place de partenariats et de projets, favoriser les compétences disciplinaires et transversales, notamment en développant la littératie visuelle des élèves grâce à l’image animée. L’expérimentation pédagogique s’est inscrite dans le cadre d’un lycée polyvalent de mille huit cents élèves, et la démarche méthodologique mise en place a consisté en des lectures professionnelles et scientifiques, des séances pédagogiques, deux questionnaires, un à destination des élèves et un à destination des professeurs, pour évaluer l’intégration de l’image animée dans les pratiques, et l’observation de projets mis en place au sein de l’établissement. L’image animée est fortement ancrée dans les pratiques des adolescents, qu’il s’agisse de communiquer avec ses amis, de faire des montages, de se divertir ou d’apprendre. Au sein de l’établissement, 80,9% des élèves ayant répondu au questionnaire indiquent regarder des vidéos au moins une fois par jour. C’est également un moyen de se forger une identité propre, avec sa propre culture et ses propres pratiques. Toutefois, il est essentiel d’appréhender l’image animée comme un langage à part entière. Son statut débattu depuis l’Antiquité – Platon considérant qu’elle empêche d’accéder au concept, tandis que pour Aristote, c’est le plaisir de l’image qui permet d’atteindre la compréhension – est aujourd’hui encore polémique. Il est essentiel, pour l’intégrer dans les pratiques pédagogiques, de la considérer comme un système sémiotique à part entière et un objet médiatique véhiculant un message, de l’information. De même, toute mise en scène est signifiante, même lorsqu’il s’agit d’un reportage d’actualité, dans la mesure où il s’agit d’une fabrication du réel, d’un point de vue donné, qu’il convient de prendre en compte et d’analyser. Soutenue par les institutions françaises et européennes, l’éducation à l’image est essentielle et permet la diversification des activités pédagogiques. Elle constitue en effet un levier de motivation pour les élèves, lorsqu’elle est intégrée dans une continuité d’apprentissage, que les objectifs sont clairement identifiés. De plus, comme le confirme le questionnaire, elle est intégrée dans les cours par les professeurs de discipline, mais souvent dans le cadre de supports pour véhiculer les compétences de leurs matières, et non comme sujet à part entière. Le professeur-documentaliste, par son expertise et ses missions, peut favoriser l’éducation à l’image de plusieurs manières. Le Centre de Documentation et d’Information (CDI) diminue les tensions entre apprentissages et loisirs des élèves, en proposant un fonds varié et des activités comme le ciné-club ou le club journal, qui permettent de développer des compétences de manière ludique. En outre, les compétences en littératie visuelle peuvent s’intégrer aux différents parcours, et permettre une dynamique d’interdisciplinarité et de projet cohérente et motivante, faisant de l’image animée un vecteur de la construction des compétences des élèves. L’éducation à l’image animée est donc non seulement souhaitable, mais elle est aussi nécessaire. Elle permet un regain de motivation pour les élèves en étant plus proche de leurs pratiques, et en favorisant le développement de compétences transversales et disciplinaires, lorsque les objectifs de son utilisation scolaire sont clairement définis pour les élèves, leur permettant d’appréhender les liens entre les différents apprentissages, pour construire efficacement leurs savoirs.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [100 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02321616
Contributor : Académie de Paris Espe <>
Submitted on : Monday, October 21, 2019 - 1:19:45 PM
Last modification on : Friday, May 15, 2020 - 9:12:02 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, January 22, 2020 - 2:01:15 PM

File

fersing_aliette_Mémoire Meef ...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02321616, version 1

Citation

Aliette Fersing. L'image animée pour favoriser les apprentissages au lycée. Education. 2018. ⟨dumas-02321616⟩

Share

Metrics

Record views

69

Files downloads

69