Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Le dispositif VigilanS dans les départements de la Seine-Maritime et de l'Eure : analyse des données de mortalité

Résumé : Le dispositif VigilanS permet d'établir et de maintenir des contacts notamment téléphoniques avec des sujets ayant effectué une tentative de suicide et a démontré son efficacité sur la réduction du risque de récidive suicidaire. L'objectif de cette étude, basée sur un modèle d'autopsie psychologique, est d'étudier les différents facteurs ayant contribué à la survenue de suicides chez des sujets inclus dans le dispositif VigilanS. Matériel et méthodes. Les sujets qui se sont suicidés malgré leur inclusion dans le dispositif VigilanS dans les départements de la Seine-Maritime et de l'Eure ont été inclus dans l'étude. Les différentes données épidémiologiques et cliniques issues du dossier médical ont été recueillies ainsi que les données recueillies par l'équipe infirmière du dispositif VigilanS notamment lors des contacts téléphoniques. Une étude de type épidémiologie descriptive a été réalisée dans l'objectif d'étudier les paramètres ayant conduit au suicide chez ces sujets. Résultats. 26 sujets ont été inclus dans cette étude. L'échantillon était composé de 69% d'hommes et d'une majorité de sujets âgés entre 55 et 64 ans. 57% des sujets présentaient des troubles de l'humeur et 61% des sujets présentaient un trouble de l'usage d'alcool. 46% des sujets étaient sans emploi, 27% étaient divorcés ou en cours de divorce et 69% avaient des difficultés conjugales et familiales. Une prévalence élevée de gestes suicidaires graves a été constatée ce qui représentait 42% des suicides survenus, 46% des tentatives de suicide initiales et 50% des récidives suicidaires. 77% des suicides sont survenus dans les 3 premiers mois après l'inclusion et 53% dans le premier mois après l'inclusion. Discussion. L'ensemble des résultats retrouvés dans cette étude permet de définir un groupe à haut risque de suicide composé de sujets ayant des comorbidités psychiatriques et addictologiques sans suivi et traitement de fond adapté, des facteurs environnementaux défavorables et des antécédents de gestes suicidaires graves. Ces sujets devront bénéficier d'un suivi rapproché et personnalisé de la part de l'équipe du dispositif VigilanS sur une période définie d'environ 3 mois dans l'objectif de leur proposer une prise en charge thérapeutique, un accès aux soins et de diminuer le risque de suicide ou de récidive suicidaire. D'autres recommandations peuvent être proposées pour l'ensemble des sujets inclus dans le dispositif tel que la programmation d'appels intermédiaires entre J10-J21 sur 6 mois, l'envoi systématique de cartes postales et une meilleure coordination avec les SU, les psychiatres libéraux et les médecins traitants.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [151 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02356262
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Friday, November 8, 2019 - 4:17:00 PM
Last modification on : Tuesday, December 17, 2019 - 2:23:24 AM
Long-term archiving on: : Monday, February 10, 2020 - 2:41:44 AM

File

Khayat Sara.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02356262, version 1

Citation

Sara Khayat. Le dispositif VigilanS dans les départements de la Seine-Maritime et de l'Eure : analyse des données de mortalité. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02356262⟩

Share

Metrics

Record views

60

Files downloads

237