Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Représentations sociales des vaccins et des maladies qu'ils préviennent chez des parents hésitants vaccinaux : étude qualitative par entretiens semi-dirigés

Résumé : Introduction : si l'extension de l'obligation vaccinale instaurée en janvier 2018 est un outil permettant de répondre à l'insuffisance de la couverture vaccinale en France, elle ne se substitue pas à la compréhension des représentations sociales de la vaccination chez les parent hésitants vaccinaux. L'objectif est d'étudier les représentations sociales dans lesquelles s'inscrit cette hésitation. Matériel & méthodes : étude qualitative réalisée par entretien semi-dirigés auprès de 13 parents hésitants vaccinaux dans la région de Marseille. Résultats : globalement, les connaissances concernant la vaccination et les maladies à prévention vaccinale restent assez sommaires. Deux grandes préoccupations sont partagées par l'ensemble des parents : la crainte liée aux effets adverses des vaccins et la méfiance généralisée envers les acteurs traditionnels du soin et de l'information. Cette peur et cette défiance s'inscrivent à la fois dans des événements de vie propres à chacun, mais aussi dans une culture du risque qui varie selon les individus, avec un continuum allant d'une hésitation plutôt passive à une hésitation plus rationalisée. Ils semblent également partager des traits de caractères communs - à différents niveaux là encore - qui vont à l'encontre de la représentation et de l'expérience qu'ils ont de la santé, et qui s'expriment au travers de l'hésitation vaccinale qui les définit : - 1) une quête de liberté, par opposition à la contrainte imposée par l'application rigide du calendrier vaccinal - 2) une valorisation de la singularité de l'individu, par opposition à la norme imposée par la vaccination - 3) une recherche de naturel et de pureté, par opposition au risque technologique induit par l'acte vaccinal. Discussion : cette étude nous a permis d'appréhender la perception du risque de ses participants comme une construction sociale s'alimentant de l'histoire de chacun : de ses valeurs, de ses croyances, de ses connaissances, de ses expériences, de son affect, des relations qu'il entretient avec son réseau social… La vaccination est un contrat social légitimé par le fait que chacun des contractants en partage à égalité les gains et les pertes. Cependant, le recul durable et drastique des pathologies infectieuses à prévention vaccinale sous nos latitudes nous a fait basculé sociétalement d'une situation de « demande active » - c'est-à-dire d'une appréciation réelle des bénéfices et de la nécessité des vaccinations - à une situation d'« acceptation passive », autrement dit une conformité et une soumission aux règles établies. Pour des parents dont l'autodétermination semble être un trait de caractère fort, cette situation ne va pas de soi. Soumises à l'angoisse d'un risque biotechnologique, ces mamans sont avant tout en recherche de réponses et de réassurance. C'est à nous médecins qu'il incombe de jouer ce rôle, en instaurer un climat de confiance par le dialogue, afin de préserver ce bien commun qu'est la vaccination.
Complete list of metadatas

Cited literature [135 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02361919
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, November 13, 2019 - 4:07:52 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:58:55 PM

File

LUIS these.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02361919, version 1

Collections

Citation

Damien Luis. Représentations sociales des vaccins et des maladies qu'ils préviennent chez des parents hésitants vaccinaux : étude qualitative par entretiens semi-dirigés. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02361919⟩

Share

Metrics

Record views

83

Files downloads

410