Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Apport d'un algorithme automatique de quantification du volume d'hémorragie sous-arachnoïdienne sur l'évaluation du risque de survenue d'ischémie cérébrale retardée

Résumé : Objectif : L’hémorragie sous-arachnoïdienne (HSA) par rupture d’anévrisme est une pathologie grave, grevée d’une morbimortalité importante avec un risque élevé d’ischémie cérébrale retardée (ICR) et d’hydrocéphalie aigüe (HA). Nous avons développé un algorithme automatique de quantification du volume de l’HSA. L’objectif était de comparer les performances de cet outil aux échelles radiologiques de référence en terme prédiction de survenue d’une ICR et d’une HA et d’un mauvais devenir neurologique. Matériel et méthode : Il s’agit d’une étude rétrospective observationnelle mono centrique sur une cohorte de patients atteints d’HSA anévrismale. Nous avons développé un algorithme de détection automatisé du sang basé sur la densité spécifique du caillot sanguin. Le caillot de sang a été segmenté sur le premier scanner cérébral en différentes régions d’intérêt (total, sus tentoriel, cisternal, intra-ventriculaire). Nous avons collecté les données relatives aux paramètres cliniques et scanographiques initiaux, ainsi que l’évolution neurologique à 3 mois. La valeur prédictive de notre modèle a été comparée à l’aide de l’aire sous la courbe ROC (ROCAUC) à 8 échelles radiologiques différentes : les scores de Fisher, Fisher modifié, Claassen, BNI, Hijdra, Graeb, LeRoux et IVH. Résultats : Nous avons analysé les scanners initiaux de 145 patients victimes d’une HSA. Dans notre cohorte, 51 patients (43%) se sont compliqués d’une ICR et 70 patients (54%) d’une HA. A 3 mois, 22% des patients étaient décédés et 19% avaient des séquelles neurologiques sévères (GOSE 2-4). Le volume de sang intracrânien médian était de 20 [10-42] mL, et le volume cisternal médian de 13 [8-22] mL. Le volume de sang cisternal était significativement corrélé au score d’Hijdra cisternal (R2 :0,79 ; P<0.001). Le volume de sang cisternal avait une ROCAUC non significativement différente de celle du score d’Hijdra pour prédire la survenue d’une ICR (ROCAUC: 0,83 (IC95% 0,75-0,89) vs. 0,86 (IC95% 0,79-0,9); P=0,23). Le volume des ventricules avait une ROCAUC non significativement différente de celle du score IVH pour prédire la survenue d’une HA (ROCAUC : 0,78 (IC95% 0,70-0,84) vs. 0,79 (IC95% 0,72-0,85); P=0,28). Enfin, Les volumes de sang total et sus tentoriel avaient une ROCAUC non significativement différente de celle du score IGS-2 pour prédire la survenue d’une mauvaise évolution neurologique à 3 mois (ROCAUC: 0,75 (IC95% 0,67-0,82) vs. 0,81 (IC95% 0,74-0,87); P=0,073). Conclusion : Notre algorithme ne nécessitant aucune intervention manuelle s’est montré aussi performant que les meilleurs des scores radiologiques pour prédire la survenue d’une ICR, d’une HA, et l’évolution neurologique à 3 mois.
Complete list of metadatas

Cited literature [85 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02370199
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Tuesday, November 19, 2019 - 12:48:37 PM
Last modification on : Friday, August 28, 2020 - 3:29:24 PM
Long-term archiving on: : Thursday, February 20, 2020 - 4:47:43 PM

File

CORRIAS thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02370199, version 1

Collections

Citation

Thomas Corrias. Apport d'un algorithme automatique de quantification du volume d'hémorragie sous-arachnoïdienne sur l'évaluation du risque de survenue d'ischémie cérébrale retardée. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02370199⟩

Share

Metrics

Record views

29

Files downloads

44