Indications et délai optimal de la corticothérapie anténatale dans le contexte de grossesse gémellaire : une étude rétrospective dans les maternités de niveau III de Marseille - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Indications et délai optimal de la corticothérapie anténatale dans le contexte de grossesse gémellaire : une étude rétrospective dans les maternités de niveau III de Marseille

Abstract

Introduction: The administration of 2 injections of 12 mg betamethasone intramuscularly, 24 hours apart, when delivery appears imminent before 34 weeks of amenorrhea it’s recommended. The therapeutic window was established when delivery takes place 24 hours to 7 days after the complete cure. Currently, the protocol is the same for single and multiple pregnancies. Objectives: The main objective was to identify the indications for antenatal corticosteroid therapy in twin pregnancies and the time between treatment and delivery. The secondary objective was to calculate the frequency of respiratory distress syndrome in twins. Materials and method: A retrospective quantitative study was conducted in the level 3 maternity hospitals in Bouches-du-Rhône between August 1, 2016 and August 31, 2018. A total of 120 twin pregnant patients who received a complete course of corticosteroids between 24 SA and 34 SA were studied. Results: Only 16.7% of patients who received a full course of corticosteroids gave birth within the therapeutic window. For the vast majority of patients, steroid therapy was administered too early. There is a significant difference between the indication for corticosteroid therapy and the time between treatment and delivery. The indication "symptomatic short cervix" could be associated with patients who received corticosteroid therapy suboptimally since the majority of them gave birth more than 7 days after the full course of treatment. About respiratory distress syndrom, there is a significant difference between the two groups of twins. Conclusion: For the majority of patients who received a full course of corticosteroids between 24 SA and 34 SA, corticosteroid therapy is given too early. These patients deliver beyond the established therapeutic window and this difference is significant in the case of hospitalized patients with symptomatic short cervix.
Introduction : L’administration de 2 injections de 12 mg de bétaméthasone en intra-musculaire, à 24 heures d'intervalle, lorsque l'accouchement paraît imminent avant 34 semaines d’aménorrhée est actuellement recommandée. La fenêtre thérapeutique de la corticothérapie anténatale a été établie lorsque l’accouchement avait lieu 24 heures à 7 jours après la cure complète. Actuellement, le protocole est le même chez les grossesses uniques et multiples. Objectifs : L’objectif principal est d’identifier les indications de la corticothérapie anténatale chez les grossesses gémellaires ainsi que le délai entre la cure et l’accouchement. L’objectif secondaire est de calculer la fréquence du syndrome de détresse respiratoire chez les jumeaux. Matériels et méthode : Une étude quantitative rétrospective a été menée dans les maternités de niveaux 3 des Bouches-du-Rhône, entre le 1er Août 2016 et 31 Août 2018. Au total, 120 patientes enceintes de jumeaux ayant reçu une cure complète de corticoïdes entre 24 SA et 34 SA ont été incluses. Résultats : Seulement 16.7% des patientes ayant reçu une cure complète de corticoïdes ont accouché dans la fenêtre thérapeutique. Pour la grande majorité d’entre-elles, la corticothérapie a été administrée trop tôt. Il existe une différence significative entre l’indication de la corticothérapie et le délai entre la cure et l’accouchement. L’indication « col court symptomatique » a pu être associée aux patientes ayant reçu la corticothérapie de manière sous-optimal. Concernant le syndrome de détresse respiratoire, il y a une différence significative entre les jumeaux nés dans la fenêtre thérapeutique et les autres jumeaux. Conclusion : Pour la majorité des patientes ayant reçu une cure complète de corticoïdes entre 24 SA et 34 SA, la corticothérapie est administrée trop tôt. Ces patientes accouchent au-delà de la fenêtre thérapeutique et cette différence est significative lorsqu’il s’agit des patientes hospitalisées pour col court symptomatique.
Fichier principal
Vignette du fichier
VAXELAIRE_CORTICOTHERAPIE_ANTENATALE_GROSSESSE_GEMELLAIRE.pdf (550.83 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02389392 , version 1 (02-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02389392 , version 1

Cite

Valentine Vaxelaire. Indications et délai optimal de la corticothérapie anténatale dans le contexte de grossesse gémellaire : une étude rétrospective dans les maternités de niveau III de Marseille. Gynécologie et obstétrique. 2019. ⟨dumas-02389392⟩
209 View
1735 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More