Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Assistance cardiaque mécanique mono-ventriculaire gauche de longue durée : impact de l'état hémodynamique initial sur la survie post implantation

Résumé : Introduction : Le pronostic de l’insuffisance cardiaque au stade terminal est sombre. Les dispositifs d’assistance circulatoire mono-ventriculaires gauches de longue durée (LVAD) ont été créés afin d’offrir une alternative acceptable et efficace à la transplantation cardiaque. L’objectif de notre travail était de déterminer dans quelle mesure, l’état hémodynamique initial des patients implantés d’un LVAD sous amines inotropes (profils INTERMACS 1 à 3) avait un impact sur la survie post implantation. Méthode : Nous avons réalisé une étude observationnelle, rétrospective incluant l’ensemble des patients adultes implantés d’un LVAD entre janvier 2011 et juin 2019 au sein du centre hospitalo-universitaire de la Timone (Marseille). Résultats : 59 patients âgés de 55±12 ans ont été implantés d’un LVAD (88% de sexe masculin) : 37 (63%) patients en profils Intermacs 1 à 3 et 22 patients (37%) en situation stable. La survie à 1 mois était de 68% dans le groupe Intermacs 1 à 3 contre 77% dans le groupe Intermacs >3 (p=0.36). La survie à 1 an était de 60% dans le groupe Intermacs 1 à 3 contre 68% dans le groupe Intermacs >3 (p=0.4). Les patients implantés sous amines inotropes présentaient plus de défaillance ventriculaire droite post-opératoire (92% contre 27%, p<0.01) avec un recours plus fréquent à l’assistance mécanique circulatoire ventriculaire droite temporaire (57% contre 18%, p<0.01). Les durées de séjour en réanimation étaient ainsi plus prolongées (36±25 jours contre 15±10 jours, p<0.01). La majorité des complications survenait dans un délai de 3 mois. La survie à 1 an sans assistance ventriculaire droite ou choc septique était estimée à 22% chez les patients Intermacs 1 à 3 contre 59% des patients Intermacs >3 (p=0,03). Les principales causes de décès étaient en lien avec une défaillance ventriculaire droite, un syndrome de défaillance multiviscérale et une défaillance neurologique. Les facteurs prédictifs de décès précoces identifiés étaient l’hyperbilirubinémie, la dysfonction ventriculaire droite modérée à sévère en pré-opératoire et la nécessité d’une assistance ventriculaire droite mécanique en post-opératoire. Conclusion : La survie des patients implantés d’un LVAD sous amines inotropes (Intermacs 1 à 3) a tendance à être inférieure à celle des patients stables (Intermacs 4 à 7). Ces patients présentent plus de défaillance ventriculaire droite post opératoire grevant le pronostic à court terme. La création d’une équipe pluridisciplinaire permettrait d’optimiser la prise en charge des patients en choc cardiogénique, de réduire les délais d’implantation et d’identifier les meilleurs candidats à l’implantation d’un LVAD.
Complete list of metadatas

Cited literature [68 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02390612
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Tuesday, December 3, 2019 - 10:58:35 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:41:23 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, March 4, 2020 - 2:37:04 PM

File

THESE PERES 18-10-19-3.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02390612, version 1

Collections

Citation

Noémie Peres. Assistance cardiaque mécanique mono-ventriculaire gauche de longue durée : impact de l'état hémodynamique initial sur la survie post implantation. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02390612⟩

Share

Metrics

Record views

38

Files downloads

139