Existe-t-il des critères prédictifs aux urgences de passage en mort encéphalique en vue de la possibilité d'un prélèvement d'organes chez les patients de plus de 80 ans présentant une hémorragie cérébrale grave - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Existe-t-il des critères prédictifs aux urgences de passage en mort encéphalique en vue de la possibilité d'un prélèvement d'organes chez les patients de plus de 80 ans présentant une hémorragie cérébrale grave

Abstract

Introduction : les besoins en greffons vont croissant. L’hématome intraparenchymateux est devenu la première cause de passage en mort encéphalique. La population de donneurs et de receveurs est de plus en plus âgée. Seulement 50% des prélèvements aboutissent chez les patients de plus de 75 ans. Objectif : notre objectif était d’étudier le devenir des patients très âgés (> 80 ans) pris en charge aux urgences pour une hémorragie intraparenchymateuse grave. Méthode : étude de cohorte rétrospective monocentrique du 1er Janvier 2013 au 17 Juillet 2019 réalisée dans le C.H. d’Avignon. Les patients inclus devaient passer par les urgences de l’hôpital d’Avignon, avoir plus de 80 ans, présenter un Glasgow strictement inférieur à 9 et un hématome intraparenchymateux. Les données simples du scanner et de l’examen clinique étaient recueillies. Nous suivions ensuite leur devenir afin de dénombrer le nombre de patients admis en réanimation, le nombre de passage en état de mort encéphalique puis le nombre de prélèvement et enfin le nombre de greffes réalisées. Résultats : trente six patients répondaient aux critères d’inclusion. Vingt et un patients ont été placés en soins palliatifs aux urgences. 16 patients sont passés en mort encéphalique, tous avaient une anomalie du réflexe pupillaire. Quatre ont été contre-indiqués d’emblée à un prélèvement multi-organes et treize sont passés en réanimation. Quatre patients ont été prélevés ce qui a donné lieu à 8 greffes (3 foies, 4 reins et 1 greffe bi-rénale). Conclusion : le prélèvement chez les patients très âgés fonctionne. Son importance est capitale. Il est important de sélectionner correctement ces patients à l’entrée de façon à éviter une admission futile en réanimation. Il faut donc éduquer les professionnels de santé à la réflexion du prélèvement chez le patient âgé.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse DESC Beltrami stéphane.pdf (4.64 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02392819 , version 1 (04-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02392819 , version 1

Cite

Stéphane Beltrami. Existe-t-il des critères prédictifs aux urgences de passage en mort encéphalique en vue de la possibilité d'un prélèvement d'organes chez les patients de plus de 80 ans présentant une hémorragie cérébrale grave. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02392819⟩
69 View
225 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More