Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation des gardes par les internes de premier semestre de médecine générale niçois depuis la réforme du troisième cycle

Résumé : Introduction : Depuis 2003, de nombreuses études se sont données pour objectif d’évaluer l’état psychologique des internes de médecine générale (IMG), leur niveau de stress et le burn out. En effet ces jeunes médecins sont souvent en proie à un stress, une anxiété, qui peut se majorer de manière aiguë lors de situations anxiogènes telles que les gardes. Dans ce contexte, la réforme du 3e cycle des études médicales voit le jour le 25/11/2016, obligeant désormais les internes à réaliser leur stage de 1er semestre chez le praticien ou au SAU. On peut donc se demander quelles ont été les conséquences de cette réforme sur la santé mentale des IMG et si elle a permis d’améliorer les conditions et la qualité de travail de ces derniers, notamment au cours des gardes, vécues comme des expériences personnelles stressantes.
Les objectifs de l’étude étaient de recueillir l’avis des IMG de 1er semestre niçois concernant le vécu de leurs gardes depuis la réforme, et d’identifier les facteurs responsables de stress au cours de ces gardes afin de trouver des pistes d’amélioration pour favoriser la santé mentale des internes, mais aussi la qualité et les conditions de réalisation de leurs gardes.
Matériel et Méthode : Dans le cadre de cette étude épidémiologique descriptive observationnelle, tous les IMG de 1er semestre niçois de la promotion 2018/2019 en stage chez le praticien ou au SAU ont été inclus. Les données ont été recueillies par auto-questionnaires distribués à la faculté de médecine le 25/03/2019 et en ligne sur Google Forms.
Résultats : Au total, 54 questionnaires ont pu être inclus dans l’étude, avec une répartition équitable entre IMG en stage chez le praticien et au SAU. 64.8% des IMG rapportent avoir déjà vécu un sentiment d’injustice en garde, 40.8% avoue avoir été en situation d’épuisement professionnel, et 38.9% rapporte être en difficulté en garde. Parmi ceux ayant vécu un sentiment d’injustice, 46.3% d’entre eux dénoncent une inégalité entre les efforts fournis et les bénéfices retirés, et 29.6% évoquent un comportement injuste d’un senior envers eux. Quand on les interroge sur les facteurs responsables de difficultés en garde, 87% évoque le manque d’expérience médicale, 83.3% le stress face aux situations d’urgence et 62.9% le manque de formation médicale. La fatigue n’est rapportée que dans 53.7% des cas, le manque de seniorisation dans 51.8% des cas et le manque d’effectif dans 42.5% des cas. Parmi les IMG en difficulté en garde (N=21), 14 sont en stage chez le praticien versus 7 en stage au SAU. En analysant le sous groupe d’internes en difficulté en garde, il semblerait que le petit nombre de gardes réalisées, l’absence de formation spécifique au SAU, le terrain de gardes urgences+ étages et le fait d’être en stage chez le praticien soient des facteurs favorisant l’apparition de difficultés en garde.
Conclusion : Une grande partie des IMG niçois de 1er semestre sont encore en difficulté en garde avec une prédominance pour ceux en stage chez le praticien. Mais 7 sont quand même en difficulté tout en étant en stage au SAU, le terrain de stage n’est donc pas le seul facteur expliquant ces difficultés. Au total, le manque de formation et d’expérience médicale, le stress face aux situations d’urgence, le terrain de garde urgences et étages, le petit nombre de gardes, l’absence de formation spécifique au SAU et le stage chez le praticien sont les facteurs favorisant l’apparition de difficultés en garde retrouvés dans cette étude. Une réelle réflexion des IMG quant à leurs conditions de travail est actuellement en cours et les solutions pour améliorer la santé mentale des IMG sont déjà nombreuses : activité physique, groupes de parole pourraient prévenir dès le 1er semestre la survenue de burn out. Notre enquête a permis de trouver d’autres pistes afin d’améliorer la santé mentale des IMG et la qualité et leurs conditions de travail en garde. La solution pour pallier au manque d’expérience médicale serait de donner plus de responsabilités aux jeunes médecins durant leur externat afin de favoriser l’autonomisation et les préparer au mieux au rôle d’interne, ou de renforcer la seniorisation durant l’internat. Favoriser le terrain de gardes au SAU seul, évaluer les compétences des IMG en début de stage au SAU et délivrer une formation spécifique avant leurs premières gardes sont les autres solutions envisagées. Enfin une meilleure reconnaissance par les chefs du travail fourni par les IMG serait utile pour diminuer le sentiment d’injustice en garde.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [103 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02394455
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Wednesday, December 4, 2019 - 5:42:16 PM
Last modification on : Monday, October 12, 2020 - 10:28:06 AM
Long-term archiving on: : Thursday, March 5, 2020 - 9:31:47 PM

File

2019NICEM144.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02394455, version 1

Citation

Camille Lacaze. Évaluation des gardes par les internes de premier semestre de médecine générale niçois depuis la réforme du troisième cycle. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02394455⟩

Share

Metrics

Record views

78

Files downloads

56