Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Vaccination antigrippale chez la femme enceinte : évaluation des perceptions chez des médecins généralistes du département des Alpes-Maritimes

Résumé : Depuis les recommandations en 2012 du Haut Conseil de la Santé Publique, la vaccination anti grippale est recommandée en France chez toutes les femmes enceintes afin de prévenir les grippes graves, à la fois chez la mère et chez l’enfant à naître. Du fait d’un faible taux de vaccination, ces recommandations ont été rappelées en 2016. À ce jour, le nombre de femmes vaccinées pendant leur grossesse reste insuffisant (7,4% en 2016 en France selon l'Enquête Nationale Périnatale de l’Inserm).
L’objectif de cette étude qualitative est de déterminer, à partir de 18 entretiens individuels semi-dirigés auprès de médecins généralistes, les freins à la vaccination, l’impact des recommandations et les possibilités à envisager pour promouvoir la vaccination.
Ces entretiens concernaient des médecins généralistes exerçant dans les Alpes-Maritimes, assurant le suivi de grossesses ou prenant en charge des femmes enceintes lors d’infections intercurrentes.
Les médecins interrogés pour cette étude ont conscience du faible taux de couverture vaccinale antigrippale chez les femmes enceintes et connaissent les recommandations de l’HCSP de 2012 : la majorité d’entre eux sont favorables à cette vaccination. Cependant, ils rencontrent plusieurs difficultés, en premier lieu celle de la pluridisciplinarité qui entoure la prise en charge de la femme enceinte. Ils voient très rarement celle-ci en consultation lors de sa grossesse et n’osent pas interférer dans la prise en charge de leurs confrères spécialistes. A l’avenir, le dossier médical partagé (DMP) permettra peut-être d’avoir une meilleure coordination des soins entre les intervenants. D’autres ne pensent pas systématiquement à aborder le sujet, faute de temps, ou lorsque la consultation se déroule en dehors de la période grippale. Le contexte sociétal anti vaccination, associé aux positions anti vaccin d’une minorité du corps médical, aggrave ce phénomène.
Pourtant, il est primordial de vacciner les femmes enceintes qui accouchent en automne- hiver car cela permet de protéger leur nourrisson jusqu’à ses 6 premiers mois de vie. Les femmes enceintes étant très préoccupées par la santé de leur bébé, la mise en avant de ce bénéfice doit être un argument clé pour les convaincre de se faire vacciner. Un dossier médical informatisé, programmé avec des notes de rappel automatique à l’insertion de la carte vitale d’une patiente enceinte, ou l’utilisation d’applications de suivi comme GESTACLIC, permettraient de faciliter la pratique vaccinale. La plupart des médecins interrogés étaient demandeurs d’informations et de formations complémentaires sur ce sujet et souhaiteraient des bons de prise en charge adressés à la patiente à son domicile par la CPAM, et des brochures d’information.
Il est important de continuer les campagnes de prévention et d’étayer les explications pour la femme enceinte et l’enfant à naitre concernant l’intérêt de la vaccination, afin de faire prendre conscience à tous du danger que peut représenter la grippe sur la grossesse.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [97 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02397388
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Friday, December 6, 2019 - 3:03:48 PM
Last modification on : Thursday, January 7, 2021 - 12:50:02 PM
Long-term archiving on: : Saturday, March 7, 2020 - 6:24:37 PM

File

2019NICEM119.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02397388, version 1

Citation

Julie Pocthier. Vaccination antigrippale chez la femme enceinte : évaluation des perceptions chez des médecins généralistes du département des Alpes-Maritimes. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02397388⟩

Share

Metrics

Record views

47

Files downloads

142