L'hyponatrémie hypotonique aux urgences adultes de Saint-Pierre à l'île de la Réunion : évaluation d'un protocole diagnostique et thérapeutique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

L'hyponatrémie hypotonique aux urgences adultes de Saint-Pierre à l'île de la Réunion : évaluation d'un protocole diagnostique et thérapeutique

Abstract

Introduction: hyponatremia (defined as a serum sodium level <134mmol/l) is the most common electrolytic disorder in hospitalized patients. It’s associated with adverse outcomes and considerable mortality. Objective: the main objective of this study was to compare the time taken to correct natremia to the threshold of 130mmol/l in patients with hyponatremia, hypo and euvolaemic before and after the management of a diagnostic and therapeutic aid protocol. The secondary objective was to carry out the first epidemiological study of this disorder on Réunion Island Methods: we conducted a retrospective, monocentric and observational study. Patients over the age of 18 admitted to the adult emergency department of the hospital of Saint-Pierre on Réunion Island, with a corrected natrémia< 129mmol/l were included. The first phase took place from September to October 2018, then the protocol was included in the computer-based emergency management software for the second part of the study. This second part took place in November 2018 to February 2019. The main judgement criterion was correction time up to the threshold of 130mmol/l. The secondary judgement criteria were correction time to the 135mmol/l threshold, length of hospitalization and hospital mortality. Results: the median correction times to the threshold of 130mmol/l were similar before the implementation of the protocol: 2[1;4] days. The median correction time to the 135mmol/l threshold before the protocol was 3 [2; 4,25] days. The median post-protocol correction time was 5 [4; 8.5] days. Throughout the implementation of the protocol median length of hospitalization was 7 [4; 10] days: 6 [4; 9] days before the protocol is implemented and 7 [3,5; 11,5] days after it was implemented. The difference between our two groups is not significant (p=0.8). Mortality during the pre-protocol period was 13%. It was 6.5% during the post-protocol period. The numberof deceased decreased after the implementation of the protocol, but not significatly. Conclusion: the implementation of a diagnostic and therapeutic management protocol did not reduce the correction time up to the threshold of 130mmol/L. Only mortality decreases but not significantly.
Introduction : l’hyponatrémie (définie comme une natrémie < 135mmol/l) est le trouble électrolytique le plus commun rencontré chez les patients hospitalisés. Il est associé à de nombreuses complications et à une mortalité importante. Objectif : l’objectif principal de cette étude était de comparer le délai de correction de la natrémie jusqu’au seuil de 130mmol/l chez les patients présentant une hyponatrémie hypotonique, hypo et euvolémique avant et après la mise en charge d’un protocole d’aide diagnostique et thérapeutique. L’objectif secondaire était de réaliser la première étude épidémiologique de ce trouble à l’île de la Réunion. Matériel et méthodes : nous avons mené une étude rétrospective, monocentrique et observationnelle. Les patients âgés de plus de 18 ans admis aux urgences adultes de l’hôpital de Saint-Pierre à l’île de La Réunion, avec une natrémie corrigée <129mmol/l étaient inclus. Le premier temps s’est déroulé de Septembre à Octobre 2018, puis le protocole a été inclus au logiciel informatique de prise en charge des urgences pour la seconde partie de l’étude. Cette seconde partie s’est déroulée en novembre 2018 à février 2019. Le critère de jugement principal était de délai de correction jusqu’au seuil de 130mmol/l. Les critères de jugement secondaire était le délai de correction jusqu’au seuil de 135mmol/l, la durée d’hospitalisation et la mortalité hospitalière. Résultats : les délais de correction médian jusqu’au seuil de 130mmol/l étaient similaires avant la mise en place du protocole: 2[1;4] jours. Le délai de correction médian jusqu’au seuil de 135mmol/l avant le protocole était de 3 [2;4,25] jours. Le délai de correction médian après le protocole était de 5 [4;8,5] jours. Toute période confondue, la durée médiane d’hospitalisation était de 7 [4;10] jours: 6 [4;9] jours avant la mise en place du protocole et 7 [3,5;11,5] jours après celle-ci. La différence entre nos deux groupes n’est pas significative (p=0,8). La mortalité pendant la période avant protocole était de 13%. Elle était de 6,5% pendant la période après protocole. Le nombre de décès diminuait après application du protocole mais pas de façon significative (p=0,46). Conclusion : la mise en place d’un protocole de prise en charge diagnostique et thérapeutique n’a pas permis de diminuer le délai de correction jusqu’au seuil de 130mmoll/L. Seule la mortalité diminue mais pas de façon significative.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2019_Le_Maux.pdf (1.84 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02397534 , version 1 (06-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02397534 , version 1

Cite

Émilie Le Maux. L'hyponatrémie hypotonique aux urgences adultes de Saint-Pierre à l'île de la Réunion : évaluation d'un protocole diagnostique et thérapeutique. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02397534⟩
69 View
1733 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More