Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Valeur diagnostique de la microscopie confocale fibrée en fluorescence sur le liquide de lavage broncho-alvéolaire pour le diagnostic de pneumopathie à l'amiodarone chez les patiens non-fumeurs

Résumé : L’amiodarone est responsable d’une toxicité pulmonaire importante qui varie selon les séries de 0,5% à 15%. Aujourd’hui il n’existe aucun examen fiable pour poser le diagnostic de pneumopathie à l’amiodarone (PnpA). La microscopie confocale fibrée en fluorescence (MCFF) a démontré in vivo son intérêt pour le diagnostic de PnpA. La sensibilité est de 100% (IC 95 % : 0,66-1) avec une spécificité de 88% (IC 95 % : 0,47-1) chez les patients non-fumeurs dans l’étude pilote de Salaun et al en 2013.
Objectif
Déterminer la précision diagnostique de la MCFF ex vivo sur le liquide broncho-alvéolaire (LBA) chez des patients non-fumeurs pour le diagnostic de PnpA aiguë (<1mois) ou subaiguë (<3mois). Méthodes : Chaque patient de la cohorte a bénéficié en l’aveugle d’une évaluation du LBA en ex vivo et d’une évaluation par réunion multidisciplinaire (RCP-PID) pour poser le diagnostic de PnpA. Les patients étaient classés en 3 groupes par la RCPPID : certain (A), probable(B), et improbable (C) de présenter une PnpA. Ils étaient comparés au résultat de la MCFF ex vivo. Nous utilisions le dispositif Cellvizio® Lung avec excitation à 488 nm, couplé à un spectromètre (Mauna Kea Technologies, Paris, France), avec une sonde AlveoFlex® pour la MCFF. Le LBA était considéré comme évocateur de PnpA lorsque les experts y observaient des cellules de grandes tailles (>20μm), fluorescentes avec une intensité supérieure à 100 Lux. Une deuxième analyse portait sur la différence des moyennes de fluorescence et de taille cellulaire entre les groupes A, B et C.
Résultats
17 LBA ont été étudiés en MCFF de décembre 2016 à juillet 2019. 11 patients (65%) présentaient un tableau clinique aigu et 6 patients (35%) présentaient un tableau clinique subaigu de PnpA. 4 patients sont classés comme certains (groupe A) de présenter une PnpA par la RCP-PID, 4 patients comme probables (groupe B) et 9 patients comme improbables (groupe C). Dans notre série la spécificité de la MCFF ex vivo est de 33%, pour une sensibilité de 50% (p= 0,64). La taille moyenne des cellules fluorescentes est de 17μm dans les groupes A et B vs 20μm dans le groupe C (p = 0,0008). La fluorescence moyenne est de 39UA pour le groupe A et B vs 49UA dans le groupe C (p = 0,048).
Conclusion
La MCFF ex vivo ne permet pas de poser avec certitude le diagnostic de PnpA en utilisant les critères de la MCFF in vivo.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [51 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02399967
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Wednesday, April 22, 2020 - 10:46:16 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:46:23 PM

File

Delberghe Nicolas.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02399967, version 1

Citation

Nicolas Delberghe. Valeur diagnostique de la microscopie confocale fibrée en fluorescence sur le liquide de lavage broncho-alvéolaire pour le diagnostic de pneumopathie à l'amiodarone chez les patiens non-fumeurs. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02399967⟩

Share

Metrics

Record views

61

Files downloads

40