Violences sexuelles en contexte conjugal : représentations et expériences des médecins généralistes - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Violences sexuelles en contexte conjugal : représentations et expériences des médecins généralistes

Abstract

Background: Sexual domestic violence are the most taboos of domestic abuse. Objectives: To analyze the representation of general practioners (GP) of sexual domestic abuse and the way they deal with it. Methods: Qualitative study, with telephonic semi-structured interviews, of GP in the PACA region. Results: 12 GPs were interviewed. They showed difficulties in defining sexual abuse in the matrimonial context. The consent appeared as a key concept. Limits of violence are specific for each GP and for each marital relationship. It seemed that sexual abuse produces the most destructive power among domestic abuse and thus victim’s dignity is strongly violated. The GPs reported that these cases were some of the most difficult to detect and manage. They rarely use professional network for this patient care. Discuss: GP can be considered as a form of first aid for sexual abuse victims. However, they are limited by their own representations, knowledges, and personal experiences. Conclusion : Public education and medical training are keys to keep improving of victims throughout an efficient network. The reduction of domestic abuses implies an efficient dissemination of information about gender violence through sexuality education and media coverage.
Introduction : les violences sexuelles en contexte conjugal représentent la forme de violence conjugale la plus taboue. L’objectif de l’étude était d’analyser les représentations des médecins généralistes sur les violences sexuelles en contexte conjugal et leur prise en charge. Méthode : étude qualitative par entretiens semi-dirigés téléphoniques de médecins généralistes dans la région PACA. Résultats : 12 médecins ont été interviewés. Ils présentaient des difficultés à définir la violence sexuelle en contexte conjugal. Le consentement apparaissait comme notion clé, les limites de la violence étant propres à chacun et au fonctionnement du couple. Il ressortait que la violence sexuelle semblait la forme la plus destructrice des violences conjugales, atteignant la dignité au plus profond. Les médecins estimaient que la situation était difficile à gérer, allant du repérage à la prise en charge globale des victimes. Un réseau de partenaires n’était pas toujours sollicité. Discussion : le médecin généraliste est bien placé pour venir en aide aux victimes, mais ses propres représentations, liées tant à ses connaissances qu’à son vécu personnel, modifiaient son attitude. Il doit faire face à ses propres à priori, afin d’écouter sans jugement et d’aider au mieux les victimes. Conclusion : la sensibilisation de la population et des médecins doit continuer pour améliorer la prise en charge des victimes, au travers d’un réseau efficace. L’information, passant en partie par l’éducation à la sexualité et par la médiatisation, est indispensable, permettant petit à petit de lutter contre les violences de genre, dont les femmes restent les principales victimes.
Fichier principal
Vignette du fichier
PEPINO thèse.pdf (4.12 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02400016 , version 1 (09-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02400016 , version 1

Cite

Aurélie Pepino. Violences sexuelles en contexte conjugal : représentations et expériences des médecins généralistes. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02400016⟩
220 View
236 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More