Exposition professionnelle et troubles ventilatoires obstructifs chez les sous-mariniers - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Occupational exposure and obstructive lung disease in submariners

Exposition professionnelle et troubles ventilatoires obstructifs chez les sous-mariniers

Abstract

Introduction: The empirical finding of obstructive lung disease (OLD) in young submariners in a context of worsening morbidity and mortality of occupational chronic obstructive pulmonary disease (COPD) led us to question the impact of the professional exposure of this special working environment. Material and methods: We conducted a retrospective, mono-centric, epidemiological and analytical study. The studied population accounted 277 submariners, divided into 3 seniority groups of 5, 10 and 15 years. The main objective was to measure the prevalence of OLD in the population. Secondary objectives were to compare the decline in forced expiratory volume in 1 second (FEV1) of our population with the expected charts results and to investigate (by a logistic regression analysis) the impact of different factors for the prevalence of TVO and for the early decline in FEV1. Results: All seniority combined, the prevalence of OLD in the course of career was 9%, 52% of them had an isolated impairment of distal flow. Only 7 subjects (2.5% of our sample) had an obstruction defined by FEV 1 / FVC <0.7 (comparable to French public health data). Prevalence of OLD was not significantly correlated with any of the studied factors, but a correlation trend could be observed with the smoking population (active and detoxed smoking)) as a risk factor for TVO (p = 0.06). The decrease in FEV1 in our sample was similar as expected by the charts. Premature decline in FEV 1 was correlated with age and seniority as well as with occupational exposure, but only for 5 to 10 cycles (1 cycle = 90 days of occupational exposure to the submarine atmosphere (OR = 3 ; CI95%[1,3-6,8]; p = 0.02). Conclusion: We did not demonstrate a causal link between the submariner profession and the prevalence of TVO. The trend towards an accelerated decrease in FEV1 should be confirmed by an exposed / unexposed study.
Introduction : la constatation empirique de cas de troubles ventilatoires obstructifs (TVO) chez de jeunes sous-mariniers, dans un contexte d’augmentation de la prévalence des bronchopneumopathies obstructives (BPCO) d’origine professionnelles, nous a poussé à nous interroger sur l’impact de l’exposition professionnelle de cette atmosphère de travail si particulière. Matériels et méthodes : cette étude épidémiologique analytique mono-centrique rétrospective portait sur une population de 277 sous-mariniers, regroupés par groupe d’ancienneté de 5, 10 et 15 ans. L’objectif principal était de mesurer la prévalence des TVO au sein de notre échantillon. Les objectifs secondaires étaient de comparer le déclin du volume expiratoire maximal à la première seconde (VEMS) de notre population à celle attendue par les abaques de la population générale et d’étudier (par une analyse de régression logistique) l’impact de différents facteurs, dont le tabac et le degré d’exposition professionnel, sur la prévalence du TVO et sur le déclin précoce du VEMS. Résultats : toutes anciennetés confondues, la prévalence du TVO en cours de carrière était de 9 %. La moitié (52%) d’entre eux avaient une atteinte isolée des débits distaux. Seuls 7 sujets (2,5% de notre échantillon) présentaient une obstruction définie par un VEMS/CVF<0,7 (chiffre comparable aux données de santé publique françaises). La présence d’un TVO n’était significativement corrélée à aucun des facteurs étudiés, mais il existait une tendance pour le tabagisme (actif et sevré) comme facteur de risque de TVO (p=0,06). Le déclin du VEMS au sein de notre échantillon était superposable à celui donné par les abaques de la population générale. La diminution prématurée du VEMS était corrélée à l’âge et à l’ancienneté ainsi qu’à l’exposition professionnelle mais seulement pour une intensité d’exposition cumulée comprise entre 5 et 10 « cycles » (1 cycle = 90 jours d’exposition professionnelle à l’atmosphère du sous-marin) (OR=3 ; IC95%[1,3-6,8] ; p=0,02 ). Conclusion : nous n’avons pas montré de lien de causalité entre la survenue de TVO et le métier de sous-marinier. La tendance à une diminution accélérée du VEMS mériterait d’être confirmée par une étude de cohorte.
Fichier principal
Vignette du fichier
GIRAUD VINET These.FINALE.pdf (2.53 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02413165 , version 1 (16-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02413165 , version 1

Cite

Tanneguy Giraud Vinet. Exposition professionnelle et troubles ventilatoires obstructifs chez les sous-mariniers. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02413165⟩
69 View
218 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More