Efficacité et sûreté de l'induction intraveineuse d'ustekinumab au sein d'une cohorte de cent patients atteints de maladie de Crohn modérée à sévère en échec des anti-TNF - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Efficacité et sûreté de l'induction intraveineuse d'ustekinumab au sein d'une cohorte de cent patients atteints de maladie de Crohn modérée à sévère en échec des anti-TNF

Abstract

Background and aims: Ustekinumab is a fully human monoclonal antibody targeting the p40 subunit of interleukins-12 and 23 thus inhibiting their receptors on T cells and natural killer cells. Ustekinumab is effective to induce clinical response and remission in patients with moderately to severely active Crohn’s disease (CD) that is refractory to either Tumor Necrosis Factor (TNF) antagonists or conventional therapy in phase III trials. The aim of the study was to describe the real-life experience with ustekinumab intravenous induction in anti-TNF and/or vedolizumab resistant or intolerant CD patients. Methods: We perfomed a retrospective observational open-label study on CD patients receiving ustekinumab intravenous induction between August 2014 and November 2017 in two gastroenterology departments at University Hospital Nord (Marseille) and University Hospital Saint-Eloi (Montpellier). The primary outcome was clinical response at week eight. Results: A total of 100 patients was included. Nighty-nine patients (99%) were resistant or intolerant to one anti-TNF or more and fifty-four (54%) to vedolizumab. Ustekinumab was given to eighty-four (84%) patients for luminal disease activity, to eight (8%) for intolerance to a previous treatment, to seven (7%) for absence of endoscopic or imaging remission and to one patient (1%) for reduce the risk of post operative recidive. Clinical response at week eight was achieved in seventy-four patients (74%) and clinical remission in fifty patients (50%). Conclusion: Ustekinumab intravenous induction is effective in almost three-quarters of patients with CD refractory to at least 1 anti-TNF agent and/or vedolizumab therapy
Contexte et objectif : l’ustekinumab est un anticorps monoclonal humanisé dirigé contre la sous unité p40 des interleukines 12 et 23, inhibant ainsi leur fixation à leur récepteur à la surface des lymphocytes T et des cellules NK. Ce traitement a prouvé son efficacité dans des essais de phase III pour induire une réponse et une rémission clinique chez les patients atteints de maladie de Crohn modérée à sévère en échec des traitements conventionnels ou des anti-TNF. L’objectif de notre étude « de vraie vie » était de confirmer l’efficacité de l’induction intraveineuse d’ustekinumab en « conditions réelles de prescription » au sein d’une cohorte de patients atteints de maladie de Crohn modérée à sévère en échec ou intolérants aux anti-TNF et/ou au vedolizumab. Méthode : nous avons mené une étude de cohorte observationnelle rétrospective chez des patients ayant reçu une induction intraveineuse d’ustekinumab entre le mois d’août 2014 et novembre 2017 au sein des services de gastro-entérologie de l’hôpital Nord à Marseille et de l’hôpital Saint-Éloi à Montpellier. L’objectif principal était d’évaluer le taux de réponse clinique à la huitième semaine. Résultats : cent patients ont été inclus dans l’étude. Quatre-vingt-dix-neuf (99%) étaient résistants ou intolérants à au moins un anti-TNF et cinquante-quatre (54%) au vedolizumab. L’ustekinumab a été introduit chez quatre-vingt-quatre patients (84%) pour poussée luminale de la maladie, chez huit patients (8%) pour intolérance au traitement antérieur, chez sept patients (7%) pour absence de rémission endoscopique et/ou à l’imagerie et chez un patient (1%) pour prévention de la récidive post opératoire. Soixante-quatorze patients (74%) étaient en réponse clinique à la semaine 8 et soixante-dix-neuf patients étaient toujours sous traitement à six mois. Aucun facteur prédictif de réponse à la huitième semaine n’a pu être mis en évidence. Conclusion : l’induction intraveineuse d’ustekinumab est efficace chez près de trois quart des patients atteints de maladie de Crohn modérée à sévère en échec d’au moins un anti-TNF et/ou du vedolizumab.
Fichier principal
Vignette du fichier
THESE SANTONI Aurélia Complète.pdf (773.62 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02413629 , version 1 (16-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02413629 , version 1

Cite

Aurélia Santoni. Efficacité et sûreté de l'induction intraveineuse d'ustekinumab au sein d'une cohorte de cent patients atteints de maladie de Crohn modérée à sévère en échec des anti-TNF. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02413629⟩
26 View
298 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More