La formation à l’interprofessionnalité des futurs médecins généralistes en 3e cycle : un état des lieux en France - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Training to collaborative practices of post graduate general practitioners : an inventory in France

La formation à l’interprofessionnalité des futurs médecins généralistes en 3e cycle : un état des lieux en France

Abstract

Introduction : Collaborative practices in health care have been promoted by health authorities since 1980, to improve healthcare quality and efficiency. In order for healthcare professionals to engage in collaborative practices, training is essential. Our aim was to survey the methods used to teach collaborative practices in France and compare them with the United-Kingdom and Belgium.
Materials and methods : Post graduate training methods for GPs in France (35) were compared with those in the United-Kingdom (14) and Belgium (9) using self-administrated internet questionnaires. A secondary analysis used logistic regression to define the teacher/ trainee ratio, the project, or difficulties encountered in inter professional practice training of future GP’s in France.
Results : The data collection was comprehensive in France while only 4 questionnaires were returned from abroad. The results indicate that in France, both training departments and students are enthusiastic about the teaching of collaborative practices using widespread theoretical training and interprofessional meetings but hampered by the lack of suitable training grounds and resources. Significant differences between France and the other nations surveyed could not be established in this study.
Conclusion : Interprofessional training is developing in France and continues to be inspired by international examples. Further qualitative evaluation of the programs would be useful.
Introduction : La pratique collaborative, ou exercice interprofessionnel, est recommandée par les autorités de santé afin d’améliorer la qualité et l’efficience des soins. Pour que les soignants exercent en collaborant, il est important de les former à ce type d’exercice.L’objectif de cette étude était de faire un état des lieux en France des modes de formation aux pratiques collaborative en troisième cycle de médecine générale en comparant les résultats à ceux du Royaume-Uni et de la Belgique.
Matériel et Méthode : Une enquête par questionnaire auto-administré a été menée auprès des départements de formation de troisième cycle de médecine générale français (35), britanniques (14) et belges (9). Une analyse descriptive et comparative a été menée.
Résultats : Le recueil a été exhaustif en France mais seulement 4 questionnaires ont été récoltés à l’étranger. Les résultats montrent en France une appétence des départements de formation et des étudiants pour l’enseignement des pratiques collaboratives, avec des formations théoriques et des rencontres interprofessionnelles répandues, mais freinée par le manque de terrains de stage adaptés, le manque de moyens. Nous n’avons pas pu conclure à des différences significatives entre la France et les autres pays sondés.
Conclusion : La formation à l’exercice interprofessionnel se développe en France et peut continuer à s’inspirer des exemples internationaux. Une poursuite des évaluations des programmes, sur un versant qualitatif, serait souhaitable.
Fichier principal
Vignette du fichier
DE_BREMOND_DARS_2018_thExe.pdf (612.77 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02418212 , version 1 (05-02-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02418212 , version 1

Cite

Pierre de Bremond d'Ars. La formation à l’interprofessionnalité des futurs médecins généralistes en 3e cycle : un état des lieux en France. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨dumas-02418212⟩
134 View
783 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More