Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

L'influence implicite des théories du langage en psychiatrie : audit linguistique des notions d'intuition et de prolixité dans la paranoïa

Résumé : Contexte : la psychopathologie descriptive du XIXe siècle s’est inspirée de la sémiologie médicale, sous-discipline développée à la fin du XVIIIe siècle autour des grands débats linguistiques autour du concept de signe. Objectif : notre travail consiste avant tout à mettre en évidence la prégnance des préjugés linguistiques sur l’édification progressive et historique des concepts psychiatriques. Mais toute histoire, ne serait-elle que la chronique parcellaire et spécifique des influences obscures qui orientent une discipline, gagne à concrétiser la valeur de ses effets dans un état de fait actuel. C’est pourquoi il nous faudra faire le détour qui consiste à explorer les travaux récents portant sur le rapport du langage à la psychose, de manière à pointer la subordination extrême des études en question aux théories du langage sur lesquelles elles s’appuient. Méthodologie : nous tenterons alors de clarifier la notion de « structuralisme linguistique » par laquelle nous prétendrons circonscrire l’essentiel des préjugés linguistiques agissant sur la psychiatrie. Puis, afin d’extraire notre thèse aux abstractions dans lesquelles elle aurait tendance à se complaire, nous allons centrer notre propos sur la symptomatologie plus spécifique, a fortiori plus concrète, des troubles paranoïaques. Nous suivrons les pérégrinations du concept depuis sa conceptualisation jusqu’à son effacement progressif des nosographies modernes, cherchant à y déceler la pérennité des aprioris structuralistes dans les modèles constitutionnaliste, caractérologique et psychodynamique de la paranoïa et de la sensitivité. Nous illustrerons alors cette influence à travers trois cas cliniques. Résultats : les spécificités cliniques de ces patients souffrants de troubles attenants à la paranoïa s’avèreront inconciliables avec les modèles explicatifs classiques de « l’intuition délirante » et de la prolixité interprétative des paranoïaques. Nous tâcherons alors d’expliquer l’insuffisance de ces modèles par l’insuffisance des théories linguistiques sur lesquelles ils se sont inconsciemment fondés, pour avoir émerger à l’époque où les présupposés d’un structuralisme linguistique prévalaient déjà aux entreprises intellectuelles des penseurs. Discussion : enfin notre travail pourra spéculer à son propre compte. Comme il apparaîtra que les concepts de signifiant et de signifié ne suffisent pas à saisir le caractère épiphanique de l’intuition délirante, nous leurs substituerons des conceptions herméneutiques inspirées des travaux de P. Ricœur, L. Wittgenstein et N. Goodman. Nous nous attèlerons ainsi à décrire la signification de l’intuition comme un geste dont le sens est intimement lié aux contingences et dont l’effet est résolument inscrit dans la finitude de l’évènement. Grâce à cette définition non-propositionnelle du sens, les cas cliniques témoigneront du fait que la signification de l’intuition princeps considérée comme à l’origine du délire paranoïaque n’est pas réductible à une proposition, mais qu’elle est au contraire une quête, celle de l’ineffable figure de sens révélée au patient, comme l’évidence même, lors de l’expérience de l’intuition délirante. La prolixité et l’extension systématique du discours des patients paranoïaques procèdent alors de cette quête lors de laquelle ils cherchent à nous fasciner, plus qu’à nous convaincre.
Complete list of metadatas

Cited literature [195 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02418889
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, December 19, 2019 - 10:58:21 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:41:21 PM
Long-term archiving on: : Friday, March 20, 2020 - 3:42:09 PM

File

THESE EL OMEIRI 23-10-2019.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02418889, version 1

Collections

Citation

Ryan-Alexandre El Omeiri. L'influence implicite des théories du langage en psychiatrie : audit linguistique des notions d'intuition et de prolixité dans la paranoïa. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02418889⟩

Share