Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude de validation diagnostic des séquences de perfusion dynamique en IRM pour déterminer la réponse complète après traitement néo-adjuvant du cancer du col utérin localement avancé

Résumé : Introduction : le cancer du col utérin est le deuxième cancer gynécologique le plus répandu dans le monde. L’évaluation de la réponse tumorale après traitement néo-adjuvant dans les stades localement avancés conditionne la suite de la prise en charge thérapeutique. Le but de cette étude est d’analyser la perfusion en IRM par le biais des courbes de rehaussement pour essayer de différencier une réponse complète d’une réponse incomplète. Matériels et méthodes : le comité d'éthique de l'établissement a approuvé l'étude. L'étude comprenait 40 patientes atteintes d'un carcinome localement avancé, traitées entre août 2015 et décembre 2017 d'abord par chimiothérapie et radiothérapie combinées, et qui avaient bénéficié d’une IRM avant intervention chirurgicale. Deux radiologues ont évalué les séquences morphologiques, les séquence de diffusion et de perfusion. La référence était les résultats histologiques post hystérectomie ou le suivi. Les courbes de rehaussement dynamiques standard ou aidé par logiciel ont été analysées de manière qualitative et quantitative avec placement d’un volume d’intérêt dans la zone traité (VOI) et dans le myomètre. Résultats : aucune différence significative n'a été observée entre une réponse complète et une réponse incomplète en ce qui concerne la présence d’un hypersignal ou d’un signal intermédiaire en T2 ou la présence d’un hypersignal diffusion (respectivement, p = 0,13, p = 0,1). La chute visuelle de l’ADC était à la limite de la significativité (p = 0,05). L’analyse des valeurs quantitatives de l'ADC (ADCmin, max, moyen) ne permettaient pas de différencier une réponse complète d’une réponse incomplète (p > 0,05). Pour les séquences de perfusion standard, la courbe de type A était associée de façon significative à une réponse complète (p=0.007). Pour les séquences de perfusion aider par « logiciel », la courbe de type A était associée de façon significative à une réponse complète pour un VOI centré sur le point de rehaussement maximal sur la cartographie Max Slope (p=0.009) et également pour le VOI global (p=0.02). Une courbe de type A obtenue avec le logiciel dédié et un VOI global avait une sensibilité faible (33,3%) mais une spécificité élevée (96%) pour une réponse complète. Il existait 10 cas de faux négatifs (courbe type A avec un reliquat tumoral). Conclusion : l'IRM est la technique d'imagerie par excellence pour différencier une réponse complète d’une réponse incomplète après traitement néo-adjuvant chez des patientes suivies pour un cancer du col utérin localement avancé. La perfusion est une séquence incontournable du protocole. L’utilisation des courbes de rehaussement est une technique simple mais performante.
Complete list of metadatas

Cited literature [43 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02419716
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, December 19, 2019 - 3:48:16 PM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 11:33:36 AM
Long-term archiving on: : Friday, March 20, 2020 - 9:44:00 PM

File

PIPON thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02419716, version 1

Collections

Citation

Estelle Pipon. Étude de validation diagnostic des séquences de perfusion dynamique en IRM pour déterminer la réponse complète après traitement néo-adjuvant du cancer du col utérin localement avancé. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02419716⟩

Share

Metrics

Record views

34

Files downloads

25