Sécurité et efficacité des immunothérapies de type inhibiteurs de point de contrôle de l’immunité chez les patients de plus de 70 ans atteints de cancers - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Safety and effectiveness of check-point inhibitors in patients over 70 years with cancers

Sécurité et efficacité des immunothérapies de type inhibiteurs de point de contrôle de l’immunité chez les patients de plus de 70 ans atteints de cancers

Abstract

Introduction: checkpoint Inhibitors (CPI) have greatly modified the management of many advanced cancers. There is no specific prospective trial published with these treatments on an elderly population. Methods: this retrospective study focuses on patients over 70 years old treated with CPI (anti-PD- 1, anti PD-L1 anti CTLA-4) between 2014 and 2018 in Bordeaux (CLCC Bergonié or CHU de Bordeaux).The primary objective was to evaluate the prevalence of severe toxicities, defined as toxic death, definitive discontinuation of the treatment for toxicity, hospitalization requirement for the implementation of corticosteroid therapy because of a toxicity, and / or initiation of corticosteroid therapy above 0.7 mg / kg for more than 2 weeks. The secondary objective was to retrieve associations between these severe toxicities, efficacy define by disease response and parameters of interest. Results: 194 patients were included, 139 were men (71.6%) with a median age of 75 years. Twentyfour patients, 12.4% of the total (IC95 7-17%) had serious adverse event. A body mass index below 21 was associated with a higher risk of severe toxicity (HR 2.5 [1.1-5.8] p = 0.03). The objective response rate was 27.8% with no statistically associated parameter.\uDBC0\uDC01 There was an association between response or stabilization and the good performans status (0 or 1) (OR = 0.37 CI95% [0.19-0.73] p = 0.004) and the intake of less than 3 drugs per day (HR = 0.48 CI95% [0.27-0.88] p = 0.02). For 116 patients with bronchial carcinomas, BMI <21 was also associated with overtoxicity (HR 0.283 p = 0.02) and poly-medication was associated with poorer objective response to CPI (p = 0.04). Conclusion: our study shows that CPI treatments can be considered irrespective of patients chronological age. The inclusion of elderly patients in prospective trials and the development of specific oncogeriatric trials should be encouraged.
Introduction : les essais prospectifs disponibles d’immunothérapies par inhibiteurs de points de contrôle de l’immunité (CPI) n’ont inclus que peu de patients âgés. Méthodes : cette étude rétrospective s’intéressait aux patients de plus de 70 ans traités par CPI (anti PD-1, PD-L1 et/ou CTLA-4) entre 2014 et 2018 au CLCC Bergonié et CHU de Bordeaux. L’objectif principal de notre étude était d’évaluer la prévalence des toxicités sévères, définies comme le décès toxique, l’arrêt définitif du traitement pour toxicité, la nécessité d’une hospitalisation pour mise en place d’une corticothérapie du fait d’une toxicité, et/ou l’instauration d’une corticothérapie à plus de 0,7mg/kg pour plus de 2 semaines. L’objectif secondaire consistait à rechercher des associations entre ces toxicités sévères, l’efficacité en terme de réponse et les paramètres d’intérêt. Résultats : 194 patients ont été inclus, 139 étaient des hommes (71,6%) dont l’âge médian était de 75 ans. 24 patients soit 12,4% de l’effectif (IC95 7-17%) ont présenté une toxicité grave imputable au traitement. Un indice de masse corporelle inférieur à 21 était associé à un sur risque de toxicité sévère (HR 2,5 [1,1-5,8] p=0,03). Le taux de réponse objective était de 27,8% sans paramètre statistiquement associé. Il existait en association entre réponse ou stabilisation et le bon performant status (0 ou 1) (OR=0,37 IC95% [0,19-0,73] p=0,004) ainsi que la prise de moins de 3 médicaments par jour (HR=0,48 IC95% [0,27-0,88] p=0,02). Pour les 116 patients atteints de carcinomes bronchiques l’IMC inférieur à 21 était également associé à une sur-toxicité (HR 0,283 p=0,02) et la poly-médication était associée à une moins bonne réponse objective aux CPI (p=0,04). Conclusion : les prescriptions de CPI sont envisageables chez les sujets âgés en termes de toxicité et d’efficacité au vu de ces données. Il faut encourager l’inclusion de patients âgés dans les essais prospectifs et la réalisation d’essais onco-gériatriques.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_spe_2019_Goldzak.pdf (4.5 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02427121 , version 1 (03-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02427121 , version 1

Cite

Guillaume Goldzak. Sécurité et efficacité des immunothérapies de type inhibiteurs de point de contrôle de l’immunité chez les patients de plus de 70 ans atteints de cancers. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02427121⟩
129 View
189 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More