Les « minerais de sang », facteurs de conflits au Kivu (République Démocratique du Congo). Étude des rivalités territoriales dans une zone grise d’Afrique centrale - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Les « minerais de sang », facteurs de conflits au Kivu (République Démocratique du Congo). Étude des rivalités territoriales dans une zone grise d’Afrique centrale

Melvil Bossé
  • Function : Author
  • PersonId : 1066316

Abstract

The theatre of armed conflicts for more than twenty years, the Kivu region, in Eastern Democratic Republic of the Congo, abounds with precious minerals which are at the center of the war today because their financial appeal allows the rebellious armed groups fighting the central government to be funded. While Eastern Congo found itself involved in the conflicts of the Great Lakes because of its proximity with the neighboring Rwanda in the middle of the nineties, now, other factors have to be analyzed in order to understand a conflict serving unavowed interests which largely expand beyond the frontiers of the sole DRC – a failed State because of the ongoing violences transforming the Kivu into a grey area, that is to say a lawless area controlled by the militias. The goal of this research is to understand the war economy that has settled into the region through foreign actors, which have taken advantage of the flaws of the state institutions of Kinshasa, and to analyze how the wealth of the congolese subsoil is responsible for new forms of domination over a country which earned its independence in 1960. The source of instability throughout all central Africa, the Kivu is an important geostrategic and geoeconomic space, two elements which explain the struggles of influence and other territorial rivalries to which it is subjected.
En proie aux conflits armés depuis plus de vingt ans, la région du Kivu, dans l’Est de la République Démocratique du Congo, regorge de minerais précieux aujourd’hui au coeur de la guerre car permettant de financer les groupes armés insurrectionnels qui combattent le gouvernement central. Alors que l’Est congolais s’est retrouvé imbriqué dans les conflits des Grands Lacs en raison de sa proximité avec le Rwanda voisin au milieu des années 1990, d’autres facteurs doivent désormais être analysés pour cerner un conflit desservant des intérêts inavoués qui dépassent largement les frontières de la seule RDC – un État failli en raison de la perpétuation de violences transformant le Kivu en zone grise, c’est-à-dire une zone de non-droit contrôlée par les milices. Ce mémoire a pour but d’appréhender l’économie de guerre qui s’est installée dans la région par le biais d’acteurs étrangers profitant de la défaillance des institutions étatiques de Kinshasa, et de voir en quoi la richesse du sous-sol congolais dessine de nouvelles formes de domination sur un pays ayant accédé à son indépendance en 1960. Vecteur d’instabilité pour toute l’Afrique centrale, le Kivu est un espace d’importance géostratégique et géoéconomique majeur expliquant les luttes d’influence et autres rivalités territoriales dont il est le théâtre.
Fichier principal
Vignette du fichier
BOSSE_M1_GEOPOLITIQUE.pdf (5.12 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02445404 , version 1 (20-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02445404 , version 1

Cite

Melvil Bossé. Les « minerais de sang », facteurs de conflits au Kivu (République Démocratique du Congo). Étude des rivalités territoriales dans une zone grise d’Afrique centrale. Géographie. 2019. ⟨dumas-02445404⟩
1289 View
5304 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More