La pratique du selfie ordinaire : entre mise en scène de soi et éditorialisation de l’autoportrait par les filtres animés. Le cas des « Lenses » Snapchat - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2017

La pratique du selfie ordinaire : entre mise en scène de soi et éditorialisation de l’autoportrait par les filtres animés. Le cas des « Lenses » Snapchat

Abstract

Le selfie est une pratique répandue, dont les défauts esthétiques peuvent être considérés comme la signature du genre, ou du moins comme une preuve d’authenticité. Avec l’utilisation des filtres animés, ou « Lenses » Snapchat, l’utilisateur choisit de masquer une partie de son identité face aux autres. Sous prétexte d’une conversation ludique, informelle et relâchée, il place un intermédiaire numérique sur son visage nu et s’amuse à jouer un rôle qui n’est pas le sien. La fonctionnalité des « Lenses » agit alors comme un miroir déformant et éditorialisé par Snapchat, qui pourrait être synonyme d’une certaine standardisation dans les échanges entre les utilisateurs.
Les détournements semblent à première vue limités, et un renversement des rôles pourrait avoir lieu : l’industrie prendrait alors le rôle du « braconnier », alors que l’usager obéirait aux contraintes du dispositif. Si ce renversement n’est pas total et qu’il doit être nuancé, il est néanmoins la preuve que les industries que sont les réseaux comme Snapchat, Instagram ou Facebook dégagent une certaine plus-value des pratiques, même déviantes, de leurs usagers.
Les frontières sont de plus en plus poreuses entre ces différents réseaux sociaux. La concurrence pousse ces acteurs économiques à développer de nouvelles fonctionnalités en mimétisme les unes des autres pour gagner en notoriété et pour que les utilisateurs n’aient plus besoin d’utiliser une pluralité de dispositifs pour envoyer des messages textuels, photographiques ou vidéographiques. Autrement dit, leur idéal à atteindre serait de condenser l’ensemble des fonctionnalités proposées par les réseaux concurrents pour que les utilisateurs n’aient besoin d’aucun autre dispositif. L’usager passerait alors un temps optimal sur le réseau en question, argument prépondérant à la vente d’espaces publicitaires. Le cas des filtres animés Snapchat ne serait alors qu’un exemple de cette économie de standardisation d’usages plus globale à l’échelle des réseaux sociaux.
Fichier principal
Vignette du fichier
FRILLEY Camille_DUMAS.pdf (13.33 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02453821 , version 1 (24-01-2020)

Licence

Copyright

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02453821 , version 1

Cite

Camille Frilley. La pratique du selfie ordinaire : entre mise en scène de soi et éditorialisation de l’autoportrait par les filtres animés. Le cas des « Lenses » Snapchat. Sciences de l'information et de la communication. 2017. ⟨dumas-02453821⟩
313 View
119 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More