Profil de tolérance des corticothérapies par voie nasale en médecine générale - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Tolerability profile of intranasal corticosteroids in primary care

Profil de tolérance des corticothérapies par voie nasale en médecine générale

Abstract

Background: In primary care, nasal corticosteroids are widely prescribed. Their tolerance is presumed, but adverse effects (AEs) exist, whose nature, frequency and gravity are still poorly known. The main objective of our study is to establish the safety profile of the nasal corticotherapies by specifying the type of AEs, affected patients and suspected drugs. The secondary objective is to compare these characteristics according to their severity. Methods: This is a descriptive epidemiological study, multicentric from a series of cases of the WHO-pharmacovigilance database reported over the last thirty years. It concerns all reported AEs for which nasal corticosteroids have been suspected. Results: The extraction of the VIGIBASE® database on 08/10/2017 found 81,609 cases concerning corticosteroids, including 460 cases for intranasal use. We retained 334 cases of good quality (0.4%). There were 13% serious AEs. The average age was 56 years old and women were slightly more represented (ratio 0.71). These characteristics were comparable concerning gravity status. The most frequently incriminated drugs were triamcinolone, flunisolide and mometasone. For serious AEs, these are the two last which were most represented. The nature of reported AEs was very various. Non-serious AEs were more often of ENT or respiratory type (35%), or related to a problem of product or use (19%). The serious AEs were more often of general or diverse type (27%). Conclusion: Consequently, the risk of occurrence of potentially serious AEs must be considered for any prescription of intranasal corticotherapy. In general, the declaration of the AEs is an essential step to advance patients safety.
Introduction : en soins premiers, les corticothérapies par voie nasale sont très largement prescrites. On présume de leur bonne tolérance, mais des effets indésirables (EI) existent, dont les mécanismes restent encore mal connus. L'objectif principal est d'établir le profil de tolérance de ces corticothérapies en précisant le type d'EI, les patients et molécules concernés. L'objectif secondaire est de comparer ces caractéristiques en fonction de leur gravité. Méthodes : il s'agit d'une étude épidémiologique descriptive, multicentrique à partir d'une série de cas de la base de pharmacovigilance de l'OMS. Elle concerne tous les EI déclarés sur les trente dernières années pour lesquels une corticothérapie par voie nasale a été utilisée. Résultats : l'interrogation de la base VIGIBASE® le 08/10/2017 a retrouvé 81 609 cas concernant des corticoïdes, dont 460 pour la voie nasale. 334 cas de bonne qualité ont été retenus (0,4%). Il y avait 13% d'EI graves. L'âge moyen était de 56 ans et les femmes étaient légèrement majoritaires (ratio 0,71). Ces caractéristiques étaient comparables en fonction de la gravité. Les molécules les plus fréquemment incriminées étaient triamcinolone, flunisolide et mométasone. Pour les EI graves, ces deux dernières étaient les plus représentées. La nature des EI déclarés était très variée. Les EI non graves étaient souvent de type ORL ou respiratoires (35%) ou liés à un problème de produit ou d'utilisation (19%). Les EI graves étaient plus souvent généraux ou divers (27%). Conclusion : en conséquence, le risque de survenue d'EI est à considérer pour toute corticothérapie nasale. De manière générale, la déclaration des EI est une démarche essentielle pour faire progresser la sécurité des patients.
Fichier principal
Vignette du fichier
DE PIERREPONT Adeline.pdf (532.82 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02481609 , version 1 (17-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02481609 , version 1

Cite

Adeline de Pierrepont. Profil de tolérance des corticothérapies par voie nasale en médecine générale. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02481609⟩
111 View
732 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More