Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation en IRM (séquence ASL) de la variation de perfusion cérébrale liée à la position corporelle en fonction du statut tensionnel

Résumé : Introduction : L’autorégulation cérébrale (AC) est le mécanisme permettant de maintenir constant les apports nutritionnels et la perfusion cérébrale. Bien qu’étudiée depuis de nombreuses décennies, l’évolution des technologies a permis de poursuivre et de préciser les travaux entrepris sur la perfusion cérébrale et la compréhension de ses mécanismes de régulation. L’hypertension artérielle (HTA), facteur de risque connu de la pathologie vasculaire cérébrale, a un impact sur l’AC et le débit sanguin cérébral (DSC) encore imparfaitement connu. Nous avons souhaité étudier l’effet de l’hypertension artérielle sur le DSC grâce à la technique non invasive « d’arterial spin labelling » (ASL) en IRM. Matériels et méthodes : Étude prospective mono-centrique.18 sujets sains et 18 sujets hypertendus sévères (dont 9 diabétiques) depuis au moins 5 ans, âgés respectivement de 53,2 ± 8,8 et 53,7 ± 8,5 années ont été inclus. Chaque groupe était constitué de 8 hommes et 10 femmes. Un monitoring constant des principales fonctions vitales (PAM, FC, FR et EtCO2) et une mesure de DSC en ASL en décubitus et après 5 minutes d’inclinaison (-15°) ont été réalisés. Des cartes de DSC ont été reconstruites selon plusieurs régions d’intérêt (Noyaux gris centraux, substance blanche et grise corticale). Résultats : Pas de différence significative entre DSC des sujets sains et des sujets HTA en décubitus (p>0.05). Après inclinaison le DSC moyen toute structure confondue chutait de 5.8% dans la population générale (n=36) avec une diminution de 6,6% et 7,6% respectivement dans la substance blanche et grise (p<0.001). Les baisses les plus importantes étaient observées dans les noyaux accumbens (9,6% à gauche et 9,2% à droite (p<0.001)). Aucune différence (0/16) de DSC n’était mise en évidence après inclinaison dans le groupe HTA, tandis que le DSC variait de manière significative dans quatre (4/16) structures chez les sujets sains (Accumbens droit et gauche, putamen et noyau caudé gauche, substance grise). Les sujets HTA avaient une variation de DSC moindre dans le noyaux caudé gauche (p=0.039) et la substance grise corticale (cGM) (p=0,013). Les sujets hypertendus et diabétiques avaient une variation moyenne de DSC (Vm_DSC) moindre que les sujets HTA seuls (Accumbens L (p=0.031*), Putamen R (p=0.047*), substance blanche (WM) (p=0.015*) et substance grise sous corticale (cGM) (p=0.015*). Conclusion : Notre étude permet de souligner l’intérêt de la séquence ASL dans l’analyse du DSC et conforte l’hypothèse selon laquelle l’HTA et le couple HTA-diabète seraient à l’origine d’une AC défectueuse.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [65 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02483816
Contributor : Fort de France Bhu <>
Submitted on : Tuesday, February 18, 2020 - 7:37:06 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:49:30 PM

File

Ian SEILLIER.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02483816, version 1

Collections

Citation

Ian Seiller. Évaluation en IRM (séquence ASL) de la variation de perfusion cérébrale liée à la position corporelle en fonction du statut tensionnel. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02483816⟩

Share

Metrics

Record views

33

Files downloads

52