Neurolyse alcoolique sciatique pour Ischemie Critique Chronique des membres inferieurs : impact sur la qualité de vie des patients ; étude rétrospective en LISP de janvier 2017 à avril 2019 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Alcoholic neurolysis of the sciatic nerve, for critical limb ischemia: impact on patient’s quality of life; retrospective study based on palliative care unit from January 2017 until April 2019

Neurolyse alcoolique sciatique pour Ischemie Critique Chronique des membres inferieurs : impact sur la qualité de vie des patients ; étude rétrospective en LISP de janvier 2017 à avril 2019

Abstract

Introduction: patients with critical limb ischemia do not always benefit from a specific vascular approach, often leaving amputation or a conservative treatment as the only remaining solutions, which are limited in terms of pain relief and side effects. In such cases, the palliative approach is necessary. The aim of this study is to assess the impact of sciatic nerve neurolysis, on the quality of life, as well as to understand the process that leads to this decision. Method: this work is a descriptive, retrospective study, based on medical files from 13 patients hospitalized in the palliative care unit from MSPB, between 2017 and 2019. The main hypothesis is that through this intervention, pain management is achieved, allowing patients to return home, and may result in improved quality of life. Results: in patients who returned home (a majority, 61.5%), a significant analgesic effect resulted between pain intensity at the beginning, and end of the hospitalization. The median value of survival, after the intervention, was 41 days, with two patients re-admitted, one for a nerve regeneration. Five patients did not return home, and died after a median length of 7 days, post-neurolysis. Additional neurolysis was occasionally required when pain occurred in a different nerve segment. Each care plan was a collaborative effort, facilitating a multidisciplinary effort for most patients. The decision was driven by the goal of a long-term pain relief, a way to return home, amputation-avoidance, and pre-existing limb function limitation. Discussion: this study suggests that neurolysis may improve the patient’s quality of life. However, limitations remain regarding the study design, and for alcoholic neurolysis itself; thus further is necessary. This method should only be considered after strict examination, through multidisciplinary collaboration.
Introduction : les patients présentant une Ischémie Critique Chronique (ICC) des membres inférieurs ne sont pas toujours accessibles à un traitement curatif vasculaire. Les seules possibilités deviennent l’amputation du membre, ou un traitement symptomatique. Empreintes de limites, elles peinent à soulager la douleur du patient, ou occasionnent des effets néfastes. Dans cette approche palliative de l’ICC, l’objectif de cette étude est d’évaluer l’impact d’une neurolyse alcoolique du nerf sciatique, sur la qualité de vie, et d’évaluer le processus aboutissant à cette décision. Méthode : la méthodologie retenue est une étude descriptive rétrospective sur dossiers médicaux de 13 patients en LISP, sur la MSPB, entre 2017 et 2019. Le postulat est que, permettant une amélioration antalgique, et un retour à domicile, le geste, serait gage de qualité de vie. Résultats : on observe, chez les patients ayant regagné leur domicile (la majorité de l’échantillon, 61,5%), un effet antalgique significatif entre l’intensité douloureuse initiale, et la sortie. La médiane de survie est de 41 jours après intervention. Deux patients ont été ré-hospitalisés, dont un pour douleur sur régénérescence nerveuse. Les cinq patients n’ayant pu regagner leur domicile sont décédés après une durée médiane de 7 jours post-intervention. Un geste complémentaire a parfois été nécessaire, devant l’apparition d’un nouveau territoire douloureux. La recherche de collégialité existait pour tous les patients. La réflexion pluridisciplinaire, dans une démarche décisionnelle formalisée, est décrite pour la majorité. Les motivations pour la neurolyse sont l’analgésie pérenne, le retour à domicile, le refus de l’amputation, et le caractère peu fonctionnel du membre atteint. Discussion : cette étude suggère un bénéfice de la neurolyse, mis en balance avec les limites évoquées : méthodologiques d’abord, et celles inhérentes à la technique. Des études complémentaires sont nécessaires pour recommander ce geste, qui ne peut s’effectuer qu’après évaluation rigoureuse, et délibération pluridisciplinaire collégiale.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2019_Chanteclair.pdf (9.61 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02492114 , version 1 (26-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02492114 , version 1

Cite

Alex Chanteclair. Neurolyse alcoolique sciatique pour Ischemie Critique Chronique des membres inferieurs : impact sur la qualité de vie des patients ; étude rétrospective en LISP de janvier 2017 à avril 2019. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02492114⟩
56 View
627 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More