Prévalence des interactions médicamenteuses potentielles de niveaux 3 et 4 figurant sur l’ordonnance des sujets âgés de 75 ans ou plus, admis aux urgences du CHU de Bordeaux entre le 1er septembre 2016 et le 31 août 2017 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Prévalence des interactions médicamenteuses potentielles de niveaux 3 et 4 figurant sur l’ordonnance des sujets âgés de 75 ans ou plus, admis aux urgences du CHU de Bordeaux entre le 1er septembre 2016 et le 31 août 2017

Abstract

Drug prescription is very common and can be subject to consequences, especially for elderly people who often have prescriptions with many drugs. This exposes them to the risk of drug interactions between two molecules interfering with each other. Therefore we decided to conduct this cross-sectional observational study between september 1, 2016 and august 31, 2017 to determine the prevalence of level 3 and 4 drug interactions in subjects aged 75 and over admitted to the Bordeaux emergency departement. On the large sample of 5059 patients admitted with a prescription containing two or more drugs, we found a high prevalence of 7,4%, wich is a little more than one prescription a day, and pushes us to reflect on the direct role of emergency physician. This result also makes us aware of a more reasoned prescription, particularly as a general practitian. It will also be interesting to find out later the reasons why these patients gone to emergencies to know if they are related to drug interactions found on their prescriptions.
La prescription médicamenteuse est un geste excessivement courant mais pourtant pas dénué de conséquences, notamment chez les sujets âgés qui ont souvent des ordonnances comportant de nombreux médicaments. Cela les expose donc au risque d’interactions médicamenteuses entre deux molécules interférant l’une avec l’autre. C’est pourquoi nous avons mené cette étude observationnelle transversale entre le 1er septembre 2016 et le 31 aout 2017 afin de déterminer la prévalence des interactions médicamenteuses de niveau 3 et 4 chez les sujets âgés de 75 ans et plus admis au sein des urgences de Bordeaux. Sur le large échantillon de 5059 patients admis avec une ordonnance comportant deux médicaments ou plus, nous avons retrouvé une prévalence élevée de 7,4%, ce qui représente un peu plus d’une ordonnance par jour et qui nous pousse à réfléchir sur le rôle direct à jouer de l’urgentiste. Ce résultat nous sensibilise également à une prescription plus raisonnée notamment en tant que médecin généraliste. Il sera également intéressant de s’interroger par la suite sur les motifs d’admission aux urgences de ces patients pour savoir s’ils sont liés aux interactions médicamenteuses retrouvées sur leurs ordonnances.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_Generale_2019_Duthoit.pdf (695.16 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02492136 , version 1 (26-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02492136 , version 1

Cite

Perrine Duthoit-Sichel. Prévalence des interactions médicamenteuses potentielles de niveaux 3 et 4 figurant sur l’ordonnance des sujets âgés de 75 ans ou plus, admis aux urgences du CHU de Bordeaux entre le 1er septembre 2016 et le 31 août 2017. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02492136⟩
76 View
578 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More