Rééducation par le piano - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Rééducation par le piano

Abstract

La pratique du piano est une tâche motrice complexe qui permet l'activation cérébrale de plusieurs aires corticales. Il s'agit d'une activité multitâche qui pourrait avoir un intérêt rééducatif pour certains patients de MPR neurologique ou pédiatrique. Nous avons réalisé une étude de cohorte rétrospective. Nous avons inclus des patients présentant un déficit sensitif ou moteur d'un membre supérieur, ou des troubles visuo-spatiaux, ou cognitifs ayant été hospitalisés en MPR neurologique au CHU d'Amiens, CH Corbie, CH de Berk et en MPR pédiatrique au CHU d'Amiens du 17 avril 2018 au 31 juillet 2019, ayant bénéficié d'au moins un cours de piano. Tous les patients ont reçu un questionnaire de satisfaction concernant le plaisir, la confiance en soi et la récupération fonctionnelle ressentie grâce au piano. 95,31% de patients ont trouvé qu'il s'agissait d'un moment agréable, 81,25% que les séances ont permis d'augmenter leur estime de soi, les apports fonctionnels rapportaient l'amélioration de la concentration (96,23%), l'amélioration de la coordination (94,74%), de l'attention (92,45%), de la dextérité (91,38%), l'amélioration des mouvements complexes (89,47%), de la reconnaissance et compréhension des sons (88,68%), l'amélioration des capacités de mémoire (86,79%), des capacités de lecture et de planification (83,02%), de la posture (82,46%), de la sensibilité (82,14%), des pinces (80,70%), de la préhension (80,46%), de la force (78,95%), de la proprioception (78,18%), de la lecture d'images (75,47%), de la gestion des émotions (75,44%), de la sensation d'engourdissement des doigts (74,36%) et la diminution des tremblements (72,73%). Il n'y avait pas de différence entre les sexes sauf pour l'amélioration de la capacité de lecture d'image (p=0,0198) en faveur des hommes. Les adultes trouvaient qu'il s'agissait plus d'un moment particulier que les enfants (p=0,0028), plus fatigant (0,0079), amélioraient plus leur estime de soi (p=0,0012) et leur attention (p=0,04). La dextérité et la mémoire étaient liées au sentiment stimulant (p=0, 0463 et p=0,0158), l'interprétation d'image et les capacités de planification étaient liées à l'estime de soi (p=0,0485 et p=0,0042), la dextérité et la force étaient liées à la compréhension des sons (p=0,0357 et p=0,037) mais aussi à la mémoire (p=0,0269 et p=0,0022), le souhait d'avoir plus de séances était lié au sentiment agréable, de sortir de l'hôpital, et l'estime de soi (p=0,0161, p=0,0202 et p=0,0162). Le piano apparaît comme un bon outil de rééducation neurologique et pédiatrique.
Fichier principal
Vignette du fichier
Le monnier Laure. Thèse d'exercice. Médecine physique et de réadaptation (UPJV).pdf (6.68 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02494468 , version 1 (07-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02494468 , version 1

Cite

Laure Le Monnier. Rééducation par le piano. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02494468⟩
59 View
61 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More