Spécificités des comportements personnels de santé et d’accès aux soins des médecins généralistes en Gironde - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Specificities of personal health behaviors and access to care of general practitioners in Gironde

Spécificités des comportements personnels de santé et d’accès aux soins des médecins généralistes en Gironde

Abstract

Introduction: the general practitioner (GP) is often alone in his pathology and generally regulates his health problems himself. This study aims to clarify in the population of GP of Gironde, their conditions of access to care but also the perception of their state of health and felt for better care. Objective: to describe the specificities of personal health behaviors and access to care for GPs in Gironde. Secondarily, determine the barriers to seeking care. Method: cross-sectional observational study carried out among GPs enrolled at the CDOM of the Gironde (excluded replacements), using computerized anonymous self-questionnaires. Results: the dissemination of the questionnaires was carried out on April 18, 2018 by e-mailing via the CDOM of the Gironde. 2237 mails have been sent, 1834 have been opened. 236 usable questionnaires were collected and analyzed. Only 24% of the GPs reported a referring doctor different from themselves. 86% of the sample had never consulted a GP about the past year. On the other hand, recourse to the specialist doctor in direct access was much more frequent, and concerned 70% of them. 55% of respondents had already given up consulting a colleague for lack of time, while 27% were embarrassed to "consult for nothing" and 23% had difficulty in taking the patient's place. 52% of physicians with health problems in the past year had given up work stoppage when their state of health justified it. If we found a self-assessment of their general health favorable with a median score of 8/10, their psychological state was worse noted with a median to 7/10 of which 17% of the scores wereless than 5/10. 86% of physicians considered that overwork and psychological difficulties particularly affected the medical profession. 63% of the sample had at least one sign of psychological difficulties over the past year. 40% of respondents felt the need to be helped to cope with an episode of psychological difficulties and 27% had not consulted. Women were significantly more affected than men. The use of psychotropic drugs concerned 32% of the population, and in 90% of cases, doctors used self-prescription. In the solutions for better access to care, the training of doctors specifically dedicated to the care of other caregivers seemed appropriate for more than 50% of respondents. The creation of care structures specifically dedicated to physicians, and annual preventive medicine consultations were of interest for 38% and 28% respectively of doctors, while 33% had an intermediate position in both cases. Conclusion: at the heart of the care system as an actor, GP's position as a patient remains to be improved. The consultation of a colleague remains the domain of the specialty, and the relationship between doctor-patient and doctor-carer seems to constitute a real problematic to solve to improve the access to the care, whereas the professional overwork and the psychological distress seriously affect the profession. Prospects for favorable developments are emerging thanks to the caregivers support associations and the intervention of the CNOM.
Introduction : auto-médecin traitant, auto-prescripteur, auto-diagnosticien, le médecin généraliste (MG) est souvent seul face à sa pathologie et règle en général lui-même ses problèmes de santé. Cette étude a pour but de préciser dans la population des MG de Gironde, leurs conditions d’accès aux soins mais également la perception de leur état de santé et leur ressenti pour une meilleure prise en charge. Objectif : décrire les spécificités des comportements personnels de santé et d’accès aux soins des MG en Gironde. Secondairement, déterminer les freins du recours aux soins. Méthode : étude transversale observationnelle menée auprès des MG thèsés inscrits au CDOM de la Gironde (remplaçants exclus), par auto-questionnaires anonymes informatisés. Résultats : La diffusion des questionnaires a été réalisée le 18 avril 2018 par e-mailing via le CDOM de la Gironde. 2237 mails ont été envoyés, 1834 ont été ouverts. 236 questionnaires exploitables ont été recueillis et analysés. Seuls 24% des médecins répondants avaient déclaré un médecin traitant autre qu’eux même. 86% des MG n’avaient jamais consulté de généraliste sur l’année écoulée. Le recours au médecin spécialiste en accès direct était à l’inverse beaucoup plus fréquent, et concernait 70% d’entre-eux. 55% des répondants avaient déjà renoncé à consulter un confrère par manque de temps, tandis que 27% étaient embarrassés de « consulter pour rien » et 23% avaient des difficultés à prendre la place du patient. 52% des médecins ayant présenté des problèmes de santé sur l’année écoulée, avaient renoncé à bénéficier d’un arrêt de travail alors que leur état de santé le justifiait. Si on retrouvait une auto-évaluation de leur état de santé générale favorable avec une note médiane à 8/10, leur état psychologique était moins bien noté avec une médiane à 7/10 dont 17% des notes étaient inférieures à 5/10. 86% des médecins considéraient que le surmenage professionnel et les difficultés psychologiques touchaient particulièrement la profession médicale. 63% de l’échantillon avait présenté au moins un signe de difficultés psychologiques sur l’année écoulée. 40% des répondants avaient ressenti le besoin d’être aidé pour faire face à un épisode de difficultés psychologiques et 27% n’avaient pourtant pas consulté. Les femmes étaient significativement plus touchées que les hommes. Le recours aux médicaments psychotropes concernait 32% de la population, et dans 90% des cas, les médecins avaient recours à l’auto-prescription. Dans les solutions pour un meilleurs accès aux soins, la formation de médecins spécifiquement dédiés aux soins des autres soignants, semblait judicieuse pour plus de 50% des répondants. La création de structure de soins dédiées spécifiquement aux médecins, et des consultations annuelles de médecine préventive trouvaient de l’intérêt pour respectivement 38% et 28% des médecins tandis que 33% avaient une position intermédiaire dans les deux cas. Conclusion : au cœur du système de soins en tant qu’acteur, la position du MG en tant que patient reste à améliorer. La consultation d’un confrère reste du domaine de la spécialité, et les rapports entre médecin-patient et médecin-soignant semblent constituer une véritable problématique à résoudre pour améliorer l’accès aux soins, tandis que le surmenage professionnel et la détresse psychologique touchent gravement la profession. Suite à une véritable prise de conscience, de nombreuses perspectives d’évolutions favorables se dessinent notamment grâce aux associations d’aide aux PDS et l’intervention de la CNOM.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2019_Kervern.pdf (1.07 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02494759 , version 1 (29-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02494759 , version 1

Cite

Anna Kervern. Spécificités des comportements personnels de santé et d’accès aux soins des médecins généralistes en Gironde. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02494759⟩
95 View
195 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More