Étude de l'association entre l'utilisation des inhibiteurs de la pompe à protons et la survenue de complications infectieuses et métaboliques en service de réanimation et surveillance continue pédiatrique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Association between the use of proton pump inhibitors and the occurrence of infectious and metabolic complications in the pediatric intensive care unit

Étude de l'association entre l'utilisation des inhibiteurs de la pompe à protons et la survenue de complications infectieuses et métaboliques en service de réanimation et surveillance continue pédiatrique

Abstract

Objective: To evaluate the association of Proton Pump Inhibitors (PPIs) with the occurrence of nosocomial infections (NI) and hyponatremia in the pediatric intensive care unit (PICU). Method: A retrospective monocentric cohort study in the pediatric intensive care of the Universitary Hospital of Caen. All pediatric patients (<18 years old) admitted in the PICU from January 1st, 2017 to December 31st, 2018 were included and divided into 2 groups: PPI intake and non-PPI. Results: 768 patients were included: 234 patients received PPIs (30.6%) versus 534 (60.6%). After adjusting for confounding risk factors of NI multivariate analysis found and aOR (adjusted Odds-Ratio) of 2.42, 95% CI 1.17 - 5.14, p <0.05. The relative risk of hyponatremia with PPI was 5.18 95% CI 2.16-12.43, p <0.05. 178 patients received PPIs for stress ulcer prophylaxis (76.1%) when 22 patients (12.4%) had objective risk factors for stress ulcers. Conclusion: This study shows a significant and independent increase in the risk of NIs with the use of PPIs in the PICU. PPI prescriptions should be rationalized in the PICU especially for stress ulcer prophylaxis where the risk – benefit ratio is doubtful.
Objectif : évaluer le rôle des Inhibiteurs de la pompe à protons (IPPs) dans la survenue d’infections nosocomiales (IN) et d’hyponatrémie. Méthode : étude de cohorte rétrospective monocentrique au sein du service de réanimation et surveillance continue du CHU de Caen de patients pédiatriques (<18 ans) inclus du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2018 et répartis en 2 groupes : prise d’IPP et non-IPP. Résultats : 768 patients ont été inclus : 234 patients avaient reçu des IPPs (30,6%) contre 534 (60,6%). Après ajustement pour les facteurs de risques d’IN identifiés dans notre cohorte par analyse multivariable, l’ORa (Odds-Ratio ajusté) est de 2,42, IC95% 1,17 – 5,14, p<0,05. Le risque relatif d’hyponatrémie sous IPP est de 5,18 IC95% 2,16 – 12,43 avec p < 0,05. Le taux de patients sous IPP pour prophylaxie de l’ulcère de stress était de 178, dont 22 (12.4%) répondaient aux facteurs de risque d’ulcère de stress. Conclusion : nous avons montré une association significative et indépendante entre la survenue d’INs et la prise d’IPPs en réanimation pédiatrique. Ces résultats sont en faveur d’une amélioration nécessaire du contrôle des prescriptions d’IPPs en réanimation pédiatrique, notamment pour la prophylaxie de l’ulcère de stress dont les indications ne sont pas claires.
Fichier principal
Vignette du fichier
LACOTTE Edouard Ped.pdf (676.48 Ko) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-02495605 , version 1 (02-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02495605 , version 1

Cite

Édouard Lacotte. Étude de l'association entre l'utilisation des inhibiteurs de la pompe à protons et la survenue de complications infectieuses et métaboliques en service de réanimation et surveillance continue pédiatrique. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02495605⟩
84 View
206 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More