Gestion de l’oubli de contraception orale : intérêt pratique de l’application Pill’Oops versus la carte INPES - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Management of oral contraception. Practical interest of the Pill’Oops app versus the INPES card

Gestion de l’oubli de contraception orale : intérêt pratique de l’application Pill’Oops versus la carte INPES

Abstract

Context: 23% of unwanted pregnancies occur to women on the pill, after missing tablets, in 6 out of 10 cases. Litterature has shown a global ignorance of women concerning the line to take in case they forget their pill, and the low impact of the INPES card, concerning help to run the situation.The objective was to compare the practical interest of the Pill'Oops® application, to run such situations, compared to the INPES paper document. Method: a randomised observational prospective study was conducted towards family doctors and chemists in the Landes from May to November 2018. The women concerned were the ones up to 18 years-old, on a contraceptive pill, visiting their doctor for any reason, or their chemist to get a contraceptive pill. These women were either given the INPES card or an information document about Pill’Oops and had to complete a short survey. They were contacted again 3 months later. Results: 165 patients were initially included : 81 patients got the information documents about Pill’Oops® and 84 patients got an INPES Card. After 3 months, most of them had neither kept the card nor downloaded the app, in spite of a 47% rate of missed pills on the 3 months. Young age groups (18-25 y-o) and students were keener than others on Pill’Oops®. And among the women who had either downloaded the Pill’Oops® or kept the INPES card, the app had been more consulted and used than the card. Conclusion: the Pill’Oops app appears to be a helpful tool - and specifically for young generation - to run sitations of missed pills, but a larger study is needed to confirm these results.
Contexte : 23% des grossesses non désirées surviennent sous pilule, l’oubli de comprimé(s) étant responsable dans 60% des cas. La littérature a montré une méconnaissance globale des femmes quant à la conduite à tenir en cas d’oubli, et l’impact modeste de la carte INPES comme support d’aide. L’objectif était de comparer l’intérêt pratique de l’application Pill’Oops® pour gérer ses oublis, par rapport au support papier INPES. Méthode : une étude prospective observationnelle randomisée a été menée en médecine générale et en pharmacies dans les Landes de mai et novembre 2018. Les femmes majeures sous pilule étaient incluses lorsqu’elles se présentaient soit chez le médecin généraliste quelque soit le motif de consultation, soit chez le pharmacien pour retirer une prescription de pilule. Elles recevaient soit la carte INPES soit un document d’information sur l’application Pill’oops® et devaient remplir un questionnaire court. Elle étaient de nouveau contactées à 3 mois. Résultats : 165 patientes ont été incluses initialement: 81 patientes ont reçu l’information sur l’application et 84 patientes ont reçu la carte. Après 3 mois, une majorité de femmes n’avait ni gardé la carte ni téléchargé l’application, malgré un taux d’oubli à 47%. Les tranches d’âge jeune (18-25ans) et les étudiantes avaient statistiquement plus téléchargé l’application. L’application avait été statistiquement plus consultée et utilisée que la carte parmi les femmes ayant soit téléchargé l’application soit gardé la carte. Conclusion : l’application est un outil intéressant pour gérer l’oubli de pilule notamment pour la jeune génération mais une étude à plus grande échelle est indispensable pour rendre ces résultats indiscutables.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2019_Deborde.pdf (2.72 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02511539 , version 1 (18-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02511539 , version 1

Cite

Mathilde Deborde. Gestion de l’oubli de contraception orale : intérêt pratique de l’application Pill’Oops versus la carte INPES. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02511539⟩
133 View
147 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More