La promotion de l'activité physique dans le bassin martégal - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Promotion of physical activity in the Martigues Basin

La promotion de l'activité physique dans le bassin martégal

Abstract

Introduction: Physical Activity (PA) represents a major public health issue. It reduces among others the risk of mortality in the population. Since 2016, regional and national health authorities have been developing tools to promote the practice of physical activity. It is the same with the establishment of information campaigns and the creation of organizations dedicated to this theme. Our main objective was to analyze the prevalence and the means used by general practitioners (GPs) in the Martigues Basin to promote physical activity in their patients. Our secondary objectives were twofold, on the one hand to determine the obstacles to the prescription of physical activity and on the other hand to analyze the levers proposed by general practitioners to improve the promotion of physical activity. This was an observational study conducted with general practitioners in the Martigues Basin. In total, out of 112 questionnaires sent, 55 GPs responded, giving a response rate of 49.1%. 58% of respondents offered physical activity for prevention. Obesity, cardiovascular disease and diabetes were the main diseases encouraging the promotion of physical activity. 100% of the doctors gave an oral advice. This one was accompanied only in 13% of the cases of a written prescription. General practitioners based their knowledge at 44% on continuing education, 41% on initial training or information documents. 62% of general practitioners recommended "often" physical activity during their consultation. In addition, 94% of respondents recommending physical activity adapted the advice according to the patient, but 59% did not prescribe additional tests. The follow-up of the practice of the physical activity was done in 91% of the cases but very often in consultation for another reason. It should be noted that 100% of the sub-cohort promoting physical activity evaluated the practice of their patient. The main obstacle to the prescription of physical activity was 61.5% lack of motivation of the patients followed to 57.5% by the lack of time of the general practitioners during the consultations. Among the levers proposed to promote physical activity, 69% of respondents would be interested in an information leaflet, 45% in continuing education and 40% in a multidisciplinary network. The promotion of physical activity concerned half of our workforce, but it is done with a very limited recourse to the prescription or any other written document. Our results highlight the lack of knowledge and a lack of knowledge of the tools available. The recent introduction of national systems, a strengthening of communications with general practitioners, but also the establishment of care networks could increase the promotion of physical activity by general practitioners.
Introduction : l’activité physique (AP) représente un enjeu majeur de santé publique. Elle permet de réduire entre autres le risque de mortalité de la population. Depuis 2016, les instances de santé régionales et nationales développent des outils pour promouvoir la pratique de l’activité physique. Il en est de même avec la mise en place de campagnes d’informations ainsi que la création d’organismes dédiés à cette thématique. Notre objectif principal consistait à analyser la prévalence et les moyens utilisés par les médecins généralistes (MG) du bassin martégal pour promouvoir l’activité physique chez leurs patients. Nos objectifs secondaires étaient doubles, d’une part déterminer les freins à la prescription de l’activité physique et d’autre part à analyser les leviers proposés par les médecins généralistes pour améliorer la promotion de l’activité physique. Il s’agissait d’une étude observationnelle réalisée auprès des médecins généralistes du bassin martégal. Au total, sur 112 questionnaires envoyés, 55 médecins généralistes ont répondu, soit un taux de réponses de 49.1%. 58% des répondeurs proposaient l’activité physique en prévention. L’obésité, les maladies cardiovasculaires et le diabète étaient les principales maladies incitant à la promotion de l’activité physique. 100% des médecins donnaient le conseil oral. Celui-ci s’accompagnait seulement dans 13% des cas d’une prescription écrite. Les médecins généralistes basaient leur connaissance à 44% sur la formation continue, 41% sur la formation initiale ou documents informatifs. 62% des médecins généralistes recommandaient « souvent » l’activité physique pendant leur consultation. Par ailleurs, 94% des répondeurs recommandant l’activité physique adaptaient le conseil en fonction du patient mais 59% ne prescrivaient pas d’examens complémentaires. Le suivi de la pratique de l’activité physique se faisait dans 91% des cas mais très souvent en consultation pour un autre motif. A noter que 100% de la sous cohorte faisant la promotion de l’activité physique évaluaient la pratique de leur patient. L’obstacle principal à la prescription de l’activité physique était à 61.5% le manque de motivation des patients suivi à 57.5% par le manque de temps des médecins généralistes lors des consultations. Parmi les leviers proposés pour promouvoir l’activité physique, 69% des répondeurs seraient intéressés par un dépliant informatif, 45 % par une formation continue et 40% par un réseau pluridisciplinaire. La promotion de l’activité physique concernait la moitié de notre effectif mais celle-ci se fait avec un recours très faible à la prescription ou tout autre document écrit. Nos résultats soulignent le manque de connaissances ainsi qu’une méconnaissance des outils à disposition. La mise en place récente de dispositifs nationaux, un renforcement des communications auprès des médecins généralistes mais également l’instauration de réseaux de soins pourraient permettre un accroissement de la promotion de l’activité physique par les médecins généralistes.
Fichier principal
Vignette du fichier
EDOUARD thèse.pdf (3.09 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02512142 , version 1 (19-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02512142 , version 1

Cite

Anne-Laure Édouard. La promotion de l'activité physique dans le bassin martégal. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02512142⟩
102 View
52 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More