Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Temporalité et sens de la maladie chez les femmes en situation de précarité. De l'intérêt du récit de vie pour une approche centrée sur la personne en médecine générale

Résumé : Contexte : La précarité, réalité sociologique multidimensionnelle au centre de laquelle se trouve l’incertitude et la vulnérabilité, entraîne des spécificités dans le rapport au temps. Les femmes sont les plus touchées et la condition féminine en situation de précarité comporte des spécificités de genre. Liée à l’émergence de la post-modernité dans les années 1980, la précarité subit de plein fouet des mécanismes d’accélération temporelle. Or, si le rapport au temps est une composante essentielle du fonctionnement humain, à la fois comme rapport personnel au monde et comme marqueur d’appartenance à un groupe social, on peut penser qu’il conditionne les représentations de soi-même et, de la maladie. Cette étude s’inscrit dans l’approche de la médecine centrée sur la personne. Objectif : Montrer que l’analyse des éléments de temporalité dans les récits de vie de femmes malades en situation de précarité permet de mieux comprendre leur représentation d’elle-même et de leur maladie. Méthode : Étude qualitative phénoménologique inductive réalisée à partir de 5 entretiens narratifs de type récit de vie de patientes en situation de précarité (score EPICES > 30) dans les Bouches-du-Rhône. L’analyse des verbatim a été réalisée par deux investigateurs différents. Résultats : Il existe un réaménagement symbolique des événements de vie en rapport avec la maladie : le présent est lié au passé par une cohérence d’ordre causale. On constate en revanche, une difficulté à se projeter dans l’avenir, ce qui complique l’optimisation du soin. Mais ce qui empêche également de donner du sens à son existence si on accepte de dire qu’il convient pour cela de réécrire son passé et de vivre son présent en s’envisageant dans le futur. L’insécurité liée à la précarité, permet de la rapprocher de la maladie si on envisage cette dernière comme une catastrophe intime, déstabilisant l’individu. Les violences de la vie deviennent des maux et permettent d’envisager la précarité comme une comorbidité. Conclusion : Le récit de vie permet aux patientes de s’approprier des événements épars de leur vie pour donner y donner une cohérence temporelle et symbolique. La médecine narrative pourrait être un bon outil pour soutenir les patientes en situation de précarité dans leur parcours de vie avec la maladie.
Complete list of metadatas

Cited literature [151 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02516821
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Tuesday, March 24, 2020 - 10:01:59 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:58:57 PM
Long-term archiving on: : Thursday, June 25, 2020 - 1:17:22 PM

File

THESE EECKHOUT 24-04-19(1).pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02516821, version 1

Collections

Citation

Marie Eeckhout. Temporalité et sens de la maladie chez les femmes en situation de précarité. De l'intérêt du récit de vie pour une approche centrée sur la personne en médecine générale. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02516821⟩

Share

Metrics

Record views

56

Files downloads

139