Le rôle pro-actif du pharmacien d'officine dans les structures médico-sociales de proximité : exemple des EHPAD (Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes) - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

The proactive role of the dispensary pharmacist in medico-social structures: example of sheltered homes for elderly dependant persons

Le rôle pro-actif du pharmacien d'officine dans les structures médico-sociales de proximité : exemple des EHPAD (Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes)

Abstract

Sixty-five years old and more people represent the most exposed population to polypathology. To fight against that, a polypharmacy is usually set up. The main risk of a high quantity of medication is a drug iatrogenism which becomes a public health challenge for this population. We studied the role of the pharmacist through the security drug flow into sheltered homes for elderly dependant persons. The 2009 Hospital, Patients, Health and Territories law purposes the establishment of a “referral pharmacist” for pharmacists who can get involved in sheltered homes that don’t have an internal pharmacy. Furthermore, the pharmacist, who is a drug expert, is involved during the whole process, from the prescription with establishment of preferential list, to the administration and advises about pills which must not be opened. However, legal texts supervising the mission and its earns are slow to emerge which can explain why pharmacists are barely involved as “referral pharmacists” within sheltered homes for elderly dependant persons.
Les personnes âgées de 65 ans et plus représentent la population la plus exposée à une situation de polypathologie. En réponse à cela, une polymédication est souvent mise en place chez les séniors. Le risque principal d’une quantité élevée de médicaments est alors l’iatrogénie médicamenteuse, qui devient un enjeu de santé publique pour cette population. Nous avons étudié la place du pharmacien d’officine dans la sécurisation du circuit du médicament dans les Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD). La loi Hôpital, Patient, Santé, Territoires de 2009 propose la mise en place de la mission de « pharmacien référent » pour des pharmaciens d’officine qui souhaitent s’investir dans des EHPAD sans pharmacie à usage intérieur. Ainsi, le pharmacien, expert du médicament, intervient dans toutes les étapes du circuit du médicament allant de la prescription avec la mise en place de la liste préférentielle à l’administration avec les recommandations sur les gélules à ne pas ouvrir. Cependant, les textes de loi encadrant cette mission et sa rémunération tardent à voir le jour, ce qui peut expliquer l’investissement modéré des pharmaciens d’officine dans ce rôle de « pharmacien référent » au sein des EHPAD.
Fichier principal
Vignette du fichier
Pharmacie_2020_Douge.pdf (4.38 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02529259 , version 1 (02-04-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02529259 , version 1

Cite

Julie Douge. Le rôle pro-actif du pharmacien d'officine dans les structures médico-sociales de proximité : exemple des EHPAD (Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes). Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02529259⟩
116 View
483 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More