L’interne en médecine et l’annonce de décès à un proche : ses vécus. À partir de 14 entretiens guidés, à Bordeaux en 2018 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Medical student and death disclosure to relatives: their experiences. From 14 guided interviews. Bordeaux in 2018

L’interne en médecine et l’annonce de décès à un proche : ses vécus. À partir de 14 entretiens guidés, à Bordeaux en 2018

Abstract

Aim: the death disclosure to patient’s relatives is an important moment generating strong feelings for the one receiving the information. The medical resident, with his special status halfway between doctor and student, grows around a theoretical knowledge, poor concerning breaking news and death, and a practical knowledge learning by doing. The objective of this study was to describe their’s experiences in general practice during death disclosure to relatives. Method: this is a cross-sectional qualitative observational study by 14 semi-directed interviews, conducted between July and August 2018, and among general practice residents. Axial and open coding of the verbatim was performed (Nvivo software) according to the Anchored Theorization method. Results: five components were identified. 1- Their feelings, full of emotions as positive as negative, strongly reported in number or intensity « confronted with so many... cope ». 2- The expression of a relationship, materialized by communication tools and attitudes, little mastered « the contact... just be close ». 3- Several difficulties arising from the first two points, whether related to the patient, to the relatives, to the death, or to the resident himself « it's complicated... you have to answer ». 4- The absence of initial training but an « on-the-job » learning with the emergence of an experience, positive or negative « helpless... on-the-job ». 5- Finally some form of taboo on this subject within the profession « we do not speak... big omerta ». Conclusion: the death disclosure requires to develop an emotional intelligence and to free speech on emotions. Students find themselves struggling with in the meeting, to communicate and adopt their attitudes. Finally, collegiality, companionship, co-construction and the return to experience through debriefing appear very useful in learning.
Introduction : l’annonce d’un décès aux proches des patients est un moment important dans l’exercice de la médecine, engendrant de forts ressentis pour la personne recevant cette information. L’interne, au statut particulier à mi-chemin entre médecin et étudiant, est formé autour d’un savoir théorique, pauvre concernant l’annonce et la mort, et un savoir pratique en cours de construction. Ce parallèle, peu compatible, rendait l’étude de ce temps d’annonce intéressant. L’objectif de cette étude était donc de décrire les vécus des internes en médecine générale durant l’annonce de décès à un proche. Méthode : il s’agit d’une étude observationnelle transversale qualitative par 14 entretiens semi dirigés, menés entre juillet et aout 2018, réalisée auprès d’internes de médecine générale. Un codage axial et ouvert des verbatims a été effectué à l'aide du logiciel Nvivo selon la méthode de Théorisation Ancrée. Résultats : cinq composantes importantes ont été identifiées dans les vécus des internes. 1- Leurs ressentis : émotions et sentiments autant positifs que négatifs, très fortement rapportés en nombre et en intensité : « confronté à autant de… faire face ». 2- L’expression d’une relation, d’un échange, matérialisée par une communication et des attitudes, peu maitrisées : « le contact… juste être proche ». 3- Plusieurs difficultés issues des deux premiers points, qu’elles soient liées au patient, au proche, au décès, au rythme hospitalier ou encore à l’interne lui-même : « c’est compliqué… il faut répondre ». 4- L’absence de formation initiale avec un apprentissage qui se réalise sur le tas mais permet l’apparition au fur et à mesure de l’expérience, d’une forme d’avancement, tantôt positif, tantôt négatif : « démuni… sur le tas ». 5- Enfin une forme de tabou à ce propos au sein de la profession « on n’en parle pas… grosse omerta ». Conclusion : l’annonce de décès nécessite de développer une intelligence émotionnelle et de libérer une parole sur les émotions. Les étudiants se retrouvent en difficulté dans la rencontre pour communiquer et adopter ses attitudes. Enfin un compagnonnage, la collégialité, la co-construction et le retour sur expérience par le debriefing apparaissent bien utiles en apprentissage.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2018_Grenier_M.pdf (1.65 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02551075 , version 1 (22-04-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02551075 , version 1

Cite

Mathilde Grenier. L’interne en médecine et l’annonce de décès à un proche : ses vécus. À partir de 14 entretiens guidés, à Bordeaux en 2018. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02551075⟩
267 View
1348 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More