Pratique du sommeil partagé en cas d'allaitement maternel : une étude qualitative sur les représentations et attentes des parents quant aux conseils délivrés par les soignants en Ille-et-Vilaine. Partie 1, motivations et modalités pratiques - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Shared sleep practice in the case of breastfeeding : a qualitative study on parents' representations and expectations regarding the advice given by caregivers in Ille-et-Vilaine. Part 1, practical modalities

Pratique du sommeil partagé en cas d'allaitement maternel : une étude qualitative sur les représentations et attentes des parents quant aux conseils délivrés par les soignants en Ille-et-Vilaine. Partie 1, motivations et modalités pratiques

Abstract

Co-sleeping is a true present-day social issue. New parents are interested in but also question co-sleeping, as do health professionals. However, there are very few studies and recommendations on this topic. The purpose of this study is to characterize how young parents understand co-sleeping and what their expectations are towards co-sleeping in the context of breastfeeding their newborn, from birth to 6 months old. Method: Qualitative study, including analysis of 24 semi-conducted interviews of women breastfeeding their baby of less than 6 months old, with a checkup from a general practitioner, pediatrician, midwife or maternal and child protection. Verbatim transcript of the interviews. Analysis according to the model of rooted theorizing and to data triangularization / modèle de la théorisation ancrée puis triangularisation des données. Results : Among all the women interviewed, it is a frequent occurrence that baby shares the parental bed, at least part of the night. The mothers share their positive feedback such as strong bonds with baby, a breastfeeding easier to set up and pursue, and also a way to fight a significant tiredness. For some of the women interviewed, it is also a way to fight sudden infant death, being able to survey baby from up close. Other women state it can be a risk of suffocation, crushing, even more so when bedsharing implies bedroom-sharing as well. Co-sleeping is not always well lived. Life as a couple can be put on hold due to the lack of sleep, the lack of intimacy, disagreements sometimes about the place of sleep of the baby. Interviews also show a fear of bringing up a whimsical, unmanageable child due to immediate response to baby’s needs. According to the women interviewed, health care professionals convey a negative perspective on co-sleeping, with many taboos and moralizing speeches. Women wish health professionals would take time to discuss this topic with them and try to understand their point of view. Conclusion: Co-sleeping is a reality, whatever risks such as suffocating or sudden death there may be. However, by fear of judgement, lack of open discussion on the subject, and lack of understanding of some of the health professionals, this topic is still taboo.
Introduction : Véritable sujet de santé publique, le sommeil partagé questionne les jeunes parents mais aussi les soignants. Pourtant, il existe peu d’études précises et de recommandations sur le sujet. Objectif : Connaître les représentations et les attentes des jeunes parents concernant le sommeil partagé dans le contexte de l’allaitement de leur nourrisson de moins de 6 mois. Méthode : Étude de type qualitative, avec analyse de 24 entretiens semi dirigés auprès de femmes allaitant un nourrisson de moins de 6 mois, suivies par médecin généraliste, pédiatre, sage-femme ou en PMI. Retranscription verbatim des entretiens. Analyse selon le modèle de la théorisation ancrée puis triangularisation des données. Résultats : Pour toutes les femmes interrogées, il arrive régulièrement que bébé partage le lit parental, au moins une partie de la nuit. Elles y voient des avantages tels que le lien fort créé avec bébé, une facilité à la mise en place de l’allaitement et à sa continuité, et aussi un moyen de combattre une fatigue trop importante. Pour certaines femmes, la pratique représente un moyen de lutter contre la mort subite du nourrisson, du fait de la possibilité de surveillance à chaque instant. Pour d’autres, c’est un facteur de risque d’étouffement, d’écrasement, ce d’autant plus que le partage du lit se mêle souvent au partage de chambre. La pratique n’est pas toujours bien vécue. De plus, l’accent est mis sur la vie de couple, qui du fait de la fatigue, de l’absence d’intimité, et de désaccords parfois concernant le lieu de couchage de bébé est mise entre parenthèse pendant cette période de sommeil partagé. Les entretiens mettent aussi en avant la peur de générer un enfant capricieux, ingérable, par la réponse immédiate aux demandes du nourrisson. D’après les femmes interrogées, le regard des soignants sur le sommeil partagé est globalement négatif, avec beaucoup de tabous, et de discours moralisateurs. Les femmes attendent du soignant qu’il ait du temps à consacrer à ce sujet, qu’il aborde lui même la question en consultation, et qu’il fasse preuve d’empathie. Conclusion : Malgré des risques tels que étouffement et mort subite, le partage du lit est une réalité. Pourtant, la crainte d’être jugé, l’absence de circonstances propices aux échanges et le manque d’empathie de certains soignants sont autant de facteurs qui rendent encore le sujet tabou.
Fichier principal
Vignette du fichier
EMERAUDAnne.pdf (2.02 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02559027 , version 1 (30-04-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02559027 , version 1

Cite

Anne Emeraud. Pratique du sommeil partagé en cas d'allaitement maternel : une étude qualitative sur les représentations et attentes des parents quant aux conseils délivrés par les soignants en Ille-et-Vilaine. Partie 1, motivations et modalités pratiques. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02559027⟩
27 View
125 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More