Modalités d’emplois et surveillance des antipsychotiques après la primo-prescription dans la gestion des troubles psychocomportementaux des patients déments en EHPAD par les médecins généralistes dans les départements d’Ille-Et-Vilaine, du Morbihan et des Côtes d’Armor - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Antipsychotics'use and monitoring after first prescription in the management of psychobehavorial disorders of patients with dementia in nursing homes by general practitioners in Ille-et-Vilaine, Morbihan and Côtes d'Armor's departments

Modalités d’emplois et surveillance des antipsychotiques après la primo-prescription dans la gestion des troubles psychocomportementaux des patients déments en EHPAD par les médecins généralistes dans les départements d’Ille-Et-Vilaine, du Morbihan et des Côtes d’Armor

Abstract

We have made an inventory of the practices declared by general practitioners of the antipsychotics’ prescriptions after the primoprescription and compared them according to the practitioners’profiles. Method: A questionnaire addressed to the general practitioners of Ille-Et-Vilaine, Morbihan and Côtes-d'Armor Results: 156 responses. Practitioners admit a pharmacology ignorance. Specifically educated practitioners state that they prefer to use Risperdal without reporting other management differences Discussion: The French and international recommendations are not consensual on the duration of treatment and systematic reevaluation’s deadlines. The training of general practitioners can be improved. Conclusion: Medication management is more appropriate when general practitioners have conducted specific professional training. The recommendations’ harmonization and the increase of external interventions might also be consider.
Nous avons dressé un état des lieux des pratiques déclarées par les médecins généralistes des prescriptions d’antipsychotiques après la primoprescription et comparé ces dernières selon le profil des praticiens. Méthode : Un questionnaire adressé aux médecins généralistes d’Ille-Et-Vilaine, du Morbihan et des Côtes-d’Armor Résultats : 156 réponses. Les praticiens avouent une méconnaissance pharmacologique. Les praticiens spécifiquement formés déclarent recourir préférentiellement au Risperdal sans déclarer d’autres différences de prise en charge. Discussion : Les recommandations françaises et internationales ne sont pas consensuelles sur les durées de traitement ni sur les délais de réévaluation systématique. La formation des médecins généralistes peut être améliorée. Conclusion : La prise en charge médicamenteuse est plus adaptée lorsque les médecins généralistes ont réalisés des formations spécifiques. L’harmonisation des recommandations et la majoration des interventions extérieures peuvent également être des pistes à envisager.
Fichier principal
Vignette du fichier
LIGAONCorentin.pdf (2.05 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02565037 , version 1 (10-05-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02565037 , version 1

Cite

Corentin Ligaon. Modalités d’emplois et surveillance des antipsychotiques après la primo-prescription dans la gestion des troubles psychocomportementaux des patients déments en EHPAD par les médecins généralistes dans les départements d’Ille-Et-Vilaine, du Morbihan et des Côtes d’Armor. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-02565037⟩
18 View
43 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More