Endométriose et infertilité : la stimulation hormonale en cours de Fécondation In Vitro a t-elle un impact sur l'évolution de la maladie ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Endometriosis and infertility: do assisted reproductive technology have an impact on the evolution of endometriosis? Response using MRI fusion ultrasound

Endométriose et infertilité : la stimulation hormonale en cours de Fécondation In Vitro a t-elle un impact sur l'évolution de la maladie ?

Abstract

Introduction: Magnetic resonance imaging (MRI) and ultrasound scanning are complementary in the diagnosis of endometriosis. Fusion is a new technique with encouraging preliminary results in the evaluation of deep endometriosis. The main objective of our study is to evaluate the evolution of endometriosis lesions in patients with IVF using MRI fusion ultrasound. Materials & Methods: Between November 2017 and November 2018,we conducted an observational, prospective, mono-centric, cohort study within the Reproductive Medicine Department of the University Hospital of Grenoble Alpes. The main endpoint was the size of each endometriosis lesions in fusion ultrasound before and after IVF, obtained by averaging the measurements of the 3 diameters when they were measurable,or the measurement of the largest axis of the lesion. In the absence of pregnancy, a second evaluation, the cycle following IVF, was performed. Results: Between November 2017 and October 2018, 564 patients underwent IVF at Grenoble University Hospital. 47 had endometriosis lesions, 20 agreed to participate in the study and received initial imaging. Among these, 10 underwent second evaluation the cycle following IVF and were thus included. No new lesions were detected after the hormonal stimulation protocol. The mean size of the deep lesions before IVF was 16.5±7.8 mm compared to 20.62 ± 11.1 mm after IVF with an insignificant difference (p=0.54). There was no significant difference in the size of endometriomas before and after IVF (21.3 ± 8 mm / 19 ± 10.1 mm, p = 0.95). Conclusion: Fusion imaging for endometriosis diagnosis is a new technique that is feasible and reproducible.Hormonal stimulation during IVF does not appear to have an impact on the evolution of the size of endometriosis lesions.
Introduction : L’imagerie par fusion, aussi connue sous le nom de sonographie virtuelle en temps réel, est une nouvelle technique présentant des résultats préliminaires encourageants dans l’évaluation de l’endométriose profonde. L’objectif principal de notre étude est d’évaluer l’évolution des lésions d’endométriose chez les patientes bénéficiant d’une FIV grâce à l’apport de l’échographie de fusion. Matériel & Méthodes : Entre novembre 2017 et novembre 2018 nous avons mené une étude observationnelle, prospective, monocentrique, au sein de notre service de Médecine de la Reproduction du CHU de Grenoble. Le critère de jugement principal était la taille des lésions d’endométriose en échographie de fusion avant et après FIV, obtenue par moyenne des mesures des 3 diamètres lorsque qu’elles étaient mesurables, ou bien la mesure du plus grand axe de la lésion. En l’absence de grossesse, une 2ème évaluation, le cycle suivant la FIV, était réalisée. Résultats : Entre novembre 2017 et octobre 2018, 564 patientes ont bénéficié d’une FIV au CHU de Grenoble. Parmi elles, 47 étaient atteintes d’endométriose, 20 ont accepté de participer à l’étude et ont bénéficié d’une première imagerie. Parmi ces 20 patientes, 10 ont bénéficié de la 2ème évaluation le cycle suivant la FIV et ont été incluses. Aucune nouvelle lésion n’a été décelée après le protocole de stimulation hormonale. La taille moyenne des lésions profondes avant FIV était de 16, 5 ± 7,8 mm contre 20,62 ± 11,1 mm après FIV avec une différence non significative (p = 0,54). Il n’y a pas eu de différence significative concernant la taille des endométriomes avant et après FIV (21,3 ± 8 mm / 19 ± 10,1 mm, p = 0,95). Conclusion : La stimulation hormonale en cours de FIV ne semble pas avoir d’impact sur la taille des lésions d’endométrioses. L’imagerie par fusion pour le diagnostic d’endométriose est une nouvelle technique réalisable et reproductible mais semblant présenter certaines limites.
Fichier principal
Vignette du fichier
2019GREA5118_cheloufi_meryam(1)(D)_version_diffusion.pdf (4.14 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02572528 , version 1 (13-05-2020)

Identifiers

Cite

Meryam Cheloufi. Endométriose et infertilité : la stimulation hormonale en cours de Fécondation In Vitro a t-elle un impact sur l'évolution de la maladie ?. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02572528⟩
257 View
261 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More