Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Perspectives de l'utilisation d'un jeûne intermittent préventif dans l'avènement des pathologies chroniques rencontrées au cabinet du médecin généraliste

Résumé : Hippocrate, encore considéré comme le père de la médecine moderne, préconisait déjà dans l’antiquité le jeûne comme remède. Devant le regain d’intérêt médiatique récent mettant en lumière ses nombreuses « vertus » qui interroge les scientifiques, nous avons voulu répondre à la question de son absence dans le système de soin français. Pour cela, nous avons mené une enquête, à la fois socio-culturelle et historique, complétée par l’examen de la pertinence des dernières études en science fondamentale et en recherche clinique portant sur le jeûne intermittent. Matériel et méthode : nous nous sommes basés sur l’examen du discours médiatique, de la littérature grise et des bases de données scientifiques PubMed et Cochrane puis nous avons présenté nos résultats à l’aide d’une synthèse narrative de cette littérature. Résultats : l’absence du jeûne thérapeutique en France est plurifactorielle. Par sa dimension spirituelle, l’État le classe dans le rang des médecines « holistiques » à risque de dérives sectaires. Pourtant, sa pratique est institutionnalisée et admise en Russie et en Allemagne et interroge la science depuis une dizaine d’années. De plus, encore focalisée sur le cahier des charges de « l’Evidence Based Medecine », auxquels les protocoles des interventions diététiques ne peuvent actuellement répondre par manque de puissance, la France rejette actuellement cette méthode. Cependant les missions de santé publiques se dirigent de plus en plus vers les interventions non médicamenteuses et laissent ainsi émerger une ré-ouverture du sujet, comme en témoigne le discours médiatique. Les recherches scientifiques portant sur les modèles murins suggèrent un bénéfice en terme de réduction des cytokines pro-inflammatoires, de neuro-protection via une protéine appelée BDNF ainsi qu’une viabilité et une fonction mitochondriale accrue avec l’implication de la cétose et de l’autophagie via le processus de jeûne. À l’échelle humaine, les dernières méta-analyses convergent vers la non infériorité d’un régime par jeûne intermittent versus une restriction calorique classique en terme d’efficacité dans la perte de poids. Elles y confèrent cependant une supériorité en terme de contrôle du syndrome métabolique. Concernant son utilisation préventive dans le cancer, les experts recommandent d’être prudents avec une telle stratégie diététique chez les malades en chimiothérapie bien qu’ils ne déconseillent pas une utilisation ponctuelle de restriction calorique intermittente, à la lumière des derniers essais cliniques et expérimentations animales, prometteurs mais dont la puissance ne garantit pas l’innocuité. Enfin les dernières études de sécurité sanitaire semblent s’ouvrir à de plus larges cohortes et ne montrent pas d’effets indésirables graves avec cette méthode. L’ensemble nous a permis de rédiger un protocole destiné aux patients de médecine générale avec un modèle de restriction calorique intermittent journalier, en prévention primaire du syndrome métabolique. Discussion : l’absence du jeûne préventif ou thérapeutique en France semble lié à une multitude de facteurs, à la fois historique, sociétaux et d’une médecine occidentale. Cette dernière est basée sur une solidité scientifique à laquelle le cahier des charges des interventions diététiques ne peut répondre actuellement. Conclusion : la pratique du jeûne thérapeutique est millénaire, nous avons documenté son regain d’intérêt médiatique encore en expansion ainsi que les nouvelles pistes de découverte scientifiques innovantes. Nous espérons, à l’aide de notre protocole d’étude, ouvrir la voie d’une recherche clinique future ambulatoire. Dans un intérêt de santé publique, l’idée d’explorer comme intervention non-médicamenteuse l’utilisation d’un jeûne intermittent dans la prévention des pathologies chroniques rencontrées en médecine générale nous semble prometteuse.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [156 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02861193
Contributor : Scd Université de Montpellier <>
Submitted on : Monday, June 8, 2020 - 7:20:12 PM
Last modification on : Sunday, July 19, 2020 - 3:34:55 AM

File

ThEx_Montpellier_UM_Med_2019_O...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02861193, version 1

Citation

Chloé Orioli. Perspectives de l'utilisation d'un jeûne intermittent préventif dans l'avènement des pathologies chroniques rencontrées au cabinet du médecin généraliste. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02861193⟩

Share

Metrics

Record views

20

Files downloads

10