Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Infections intra-abdominales en pédiatrie‎ : épidémiologie bactérienne et état des lieux de la prise en charge au CHU d'Amiens

Résumé : L'objectif de notre étude était d'étudier l'écologie bactérienne des infections intra-abdominales (IIA) de l'enfant au CHU d'Amiens et de réaliser un état des lieux de la prise en charge médico-chirurgicale. Nous avons réalisé une étude épidémiologique descriptive rétrospective et unicentrique. Les patients inclus avaient une IIA, moins de 18 ans et étaient opérés au CHU d'Amiens. Étaient exclus les patients présentant une appendicite aiguë non compliquée, les entérocolites ulcéronécrosantes, les péritonites primaires et les hémopéritoines. Entre le 1er janvier 2014 et le 30 septembre 2019, 238 patients ont présenté une IIA. L'âge médian de la population était 10,5 (6,8-13,5) ans. Une documentation bactériologique a été retrouvée pour 73,1% de la population. 294 micro-organismes ont été identifiés. Les bactéries les plus représentées étaient E.coli (47,6% des isolats), Streptococcus spp (20,1%) et Pseudomonas aeruginosa (10,8%). 6% des E. coli étaient résistants à l'amoxicilline/acide clavulanique (A+IB). Aucun Streptococcus spp n'était résistant à A+IB. 6% des Pseudomonas aeruginosa étaient résistants à l'imipenem. 85% des IIA ont été diagnostiquées par échographie abdominale. 86,1% des IIA étaient liées à des appendicites aiguës compliquées. 73,1% des patients ont bénéficié d'une cœlioscopie. La péritonite était généralisée dans 26,9% des cas. La durée médiane entre le diagnostic et l'antibiothérapie était de 4,3(2,6-10,1 )h, et entre le diagnostic et la chirurgie 4,25(2-11,4) h. 59,2% des enfants ont reçu A+IB + gentamicine. 89,9% des patients ont reçu une antibiothérapie conforme aux recommandations d'experts. La durée médiane d'antibiothérapie était de 5(5-9) jours. Il y a eu 20,6% de complications chirurgicales post-opératoires. La cœlioscopie s'identifie comme facteur protecteur indépendant de complications post-opératoires (OR 0,44[0,21-0,87] p=0,019) et la présence d'entérocoque comme facteur de risque (FDR) (OR 5,27 [1,1-25,23] p=0,07). Le caractère communautaire s'identifie comme facteur protecteur de durée de séjour supérieure à 7 jours (OR 0,21 [0,07-0,65] p=0,0061) et la présence d'un BGNNF comme un FDR (OR 4,93 [1,69-14,44] p=0,0035). La bactériologie des IIA de l'enfant est similaire à celle de l'adulte avec une prédominance de streptocoques spp et Pseudomonas aeruginosa. Les appendicites aigües compliquées sont la première étiologie des IIA de l'enfant. Notre prise en charge au CHU d'Amiens repose principalement sur l'échographie, la cœlioscopie et l'antibiothérapie par amoxicilline/clavulanate + gentamicine, selon les recommandations d'experts.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [58 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02870354
Contributor : Bu Santé Upjv <>
Submitted on : Tuesday, June 16, 2020 - 4:14:32 PM
Last modification on : Friday, November 20, 2020 - 3:11:15 AM

File

Martin Marlène. Thèse d'exer...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02870354, version 1

Collections

Citation

Marlène Martin. Infections intra-abdominales en pédiatrie‎ : épidémiologie bactérienne et état des lieux de la prise en charge au CHU d'Amiens. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02870354⟩

Share

Metrics

Record views

2