Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Analyse de la pertinence des prescriptions des inhibiteurs de la pompe à protons chez une population de patients hospitalisés à l’hôpital du Bouscat

Résumé : Introduction : les inhibiteurs de la pompe à protons sont des médicaments largement prescrits dans la population générale française. Des études récentes, observationnelles, montrent des associations significatives entre la prise d’IPP et la survenue d’effets secondaires parfois sévères. Ce type de traitement semble être fréquemment prescrit en dehors des recommandations fixées par la HAS et l’AFSSAPS. L’objectif de l’étude est d’évaluer au sein de l’hôpital du Bouscat la pertinence de chaque prescriptions d’IPP reçues par les patients hospitalisés. Matériel et méthode : il s’agit d’une étude observationnelle, transversale, unicentrique couplée à une enquête d’opinion sur les pratiques. Sur une population hospitalisée à l’hôpital du Bouscat, tout patient sous IPP a été inclus dans l’étude afin d’analyser sa prescription. Plusieurs paramètres sont recueillis : Les prescriptions sont classées selon qu’elles sont fidèles ou non aux recommandations. En cas de prescription hors recommandations, on recueille auprès des médecins prescripteurs les justifications de prescriptions. On étudie également les rapports qu’ont les patients vis-à-vis de leur traitement, les résultats des FOGD réalisées et la survenue éventuelle d’effets secondaires. Résultats : sur une période de 51 jours, 172 patients sont inclus dans l’étude. Les motifs d’hospitalisation sont variés. Une large majorité de patients (65%) reçoivent un traitement prescrit en dehors des recommandations officielles. La durée moyenne de prise du traitement est longue : de 58 mois. La survenue d’effets secondaires potentiellement rattachables à la prise d’IPP touche la plupart des patients (69.2%). Un peu plus de la moitié des patients inclus (53.5%) ont réalisé une FOGD. Nombreux sont les patients à ne pas connaitre l’utilité de leur traitement par IPP (62%). Une large majorité de patients recevant un traitement en dehors des recommandations se disent d’accord pour arrêter leur traitement (80%). Conclusion : les raisons de prescriptions hors recommandations sont multiples, alors que certaines ne nous semblent « pas justifiées », d’autres sembles « discutables » enfin, certains prescripteurs nous avancent des arguments « pertinents » pour justifier leurs prescriptions. Cette étude pointe aussi du doigt la difficulté d’accès aux soins pour les patients et l’isolement de certains prescripteurs. Elle montre l’importance de la réévaluation régulière et systématique du traitement par IPP. Elle propose différentes mesures qui pourraient permettre de limiter la plupart des traitements injustifiés.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [69 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02896652
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Friday, July 10, 2020 - 4:39:08 PM
Last modification on : Tuesday, July 14, 2020 - 3:11:28 AM

File

Med_generale_2020_Demeestere.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02896652, version 1

Collections

Citation

Thibaud Demeestere. Analyse de la pertinence des prescriptions des inhibiteurs de la pompe à protons chez une population de patients hospitalisés à l’hôpital du Bouscat. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02896652⟩

Share

Metrics

Record views

128

Files downloads

3