Maintien ou arrêt d'une anticoagulation dans la fibrillation atriale : une décision difficile en médecine générale - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Maintien ou arrêt d'une anticoagulation dans la fibrillation atriale : une décision difficile en médecine générale

Abstract

Background: Atrial fibrillation (AF) is a common arrhythmia and its prevalence increases with age. 30% of patients with an ischemic stroke have AF diagnosed. Oral anticoagulation can prevent the majority of stroke and systemic embolism but increases the bleeding risk. The objective of the trial is to analyse general practitioners practices in the management of anticoagulation for AF and to understand their difficulties, in order to propose a decision support tool to help them to take the best decision: keeping or stopping oral anticoagulation. Methods: This is a quantitative and descriptive trial realized with a questionnaire only sent to general practictioners. Results: 110 general practitioners were included in the trial. The issue of anticoagulation in AF was difficult for all physicians involved in the trial and among them 30 % have already stopped an oral anticoagulation. Antiplatelet remains an alternative of oral anticoagulation for patients with AF with bleeding risk for 18% of physicians and the risk of falls is still an important barrier to keep oral anticoagulation, especially among the elderly. A decision support tool has been derived from the results to help the physicians to take the right decision about anticoagulation for AF trying to not take the regular obstacles as a criteria. Conclusion: Around 30 % of patients with AF do not receive an oral anticoagulation and they are at risk of stroke, particularly the elderly and people with risk of falls. The aim of our decision support tool is to help physicians to take the right decision regarding the anticoagulation ; only patients with genuine contraindications should be not receive the treatment and should be oriented to left atrial appendage occlusion.
Introduction et objectif : la fibrillation atriale (FA) est un trouble du rythme fréquent dont la prévalence augmente avec l’âge. Responsable de 30% des accidents vasculaires cérébraux (AVC), l’anticoagulation est le traitement de choix pour diminuer le risque thrombo-embolique mais augmente le risque de saignement. Notre étude a pour objectif d’analyser les pratiques des médecins généralistes dans la gestion de la fibrillation atriale en médecine de ville et de comprendre les difficultés qu’ils rencontrent face à la problématique de l’anticoagulation afin de proposer dans un deuxième temps un outil permettant de guider le praticien dans sa décision, de maintenir ou non, le traitement chez les patients à risque hémorragique. Méthode : il s’agit d’une étude quantitative descriptive réalisée par le biais d’un auto-questionnaire adressée uniquement à des médecins généralistes. Résultats : 110 médecins généralistes ont été inclus dans l’étude. La problématique de l’anticoagulation dans le cadre de la FA était rencontrée occasionnellement dans notre population mais elle soulève des difficultés chez l’ensemble des médecins interrogés. 30 % d’entre eux avaient déjà été à l’initiative de l’arrêt d’un traitement anticoagulant. L’anti-agrégation plaquettaire reste considérée comme une alternative à l’anti-coagulation pour 18 % des prescripteurs et le risque de chutes est un frein considérable à l’anticoagulation. Nous avons issu de ces résultats un outil afin d’aider les médecins à prendre la décision la plus juste possible au regard des recommandations tout en s’affranchissant des freins les plus courants au maintien de l’anti-coagulation. Conclusion : en raison du risque hémorragique, environ 30% des patients porteurs de fibrillation atriale ayant une indication traitement ne sont pas anti coagulés et sont donc exposés au risque d’AVC. Les patients âgés et chuteurs sont particulièrement concernés. Notre outil devra aider le médecin généraliste à choisir entre maintien ou arrêt de l’anticoagulation afin que les patients inéligibles au traitement soient uniquement ceux présentant une contre-indication formelle. Ces derniers pourront être adressés à un spécialiste afin d’envisager une fermeture de l’auricule.
Fichier principal
Vignette du fichier
THESE VIBERT 27-03-20 - ok(2).pdf (9.31 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02924055 , version 1 (27-08-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02924055 , version 1

Cite

Sara Vibert. Maintien ou arrêt d'une anticoagulation dans la fibrillation atriale : une décision difficile en médecine générale. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02924055⟩
213 View
418 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More