External ventricular drain management in neuro-intensive care units: a french survey - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

External ventricular drain management in neuro-intensive care units: a french survey

Abstract

Background and objective: external ventricular drains (EVD) are widely used in neuro-intensive care units (ICU) but, in a relative deficiency of comprehensive evidences, heterogeneity of practices tend to persist and optimal EVD management remains controversial. In this study, we aimed to determine the baseline current practices of EVD management in French neuro-ICUs. Methods: we conducted an online survey in the 25 neuro-ICUs registered to the "Association de Neuro-Anesthésistes-Réanimateurs de Langue Française" (ANARLF). Only one response was counted per institution. Answers from a 23-questions survey were collected from November 2017 to January 2018. We focused on 4 main topics: (1) overall use of EVD; (2) management of ventriculostomy related infections (VRI); (3) use of EVD in patients suffering from a subarachnoid haemorrhage (SAH) and (4) EVD weaning. Results: the response rate was 100%. The majority of institutions used the same conditions for EVD insertion: placement under general anaesthesia (84% of respondents) and no antimicrobial prophylaxis use (84%). However, we found differences in the way to monitor intracranial pressure following EVD insertion: 52% of institutions used a bypass transducer connected on the EVD whereas 44% of them used a supplemental intraparenchymal transducer. We also showed strong heterogeneities concerning the screening of VRI: two-thirds of responders realized ad hoc cerebral spinal fluid sampling in case of VRI suspicion whereas the third left realized systematic and periodic sampling of cerebral spinal fluid. Concerning the EVD drainage in SAH, 76% kept the EVD continuously open before aneurysm exclusion and 96% after aneurysm exclusion. The institutions left used intermittent drainage. The EVD level of drainage changed with time course: mean level of drainage was 17±3.46 cmH2O above the level of the tragus before aneurysm exclusion, 13±3.74 cmH2O after aneurysm exclusion and 13.4±4.63 cmH2O in the weaning phase. EVD weaning was done gradually most of the time (76%) and 92% of institutions performed a systematic CT-scan after EVD clamping. Conclusion: from EVD insertion to EVD weaning, we noticed some disparities between institutions concerning EVD management. Given the potential impact on the prognosis, more trials are needed in order to standardize EVD use.
Introduction : la dérivation ventriculaire externe (DVE) est un dispositif grandement utilisé en neuroréanimation mais, dans un contexte de manque de données scientifiques fortes, une hétérogénéité des pratiques persiste et la gestion optimale de la DVE reste controversée. Dans cette étude, nous avons déterminé les pratiques actuelles concernant la DVE dans des neuroréanimations françaises. Matériels et méthodes : nous avons mené une enquête en ligne dans les 25 services de neuroréanimation membres de l'Association de Neuro-Anesthésistes-Réanimateurs de Langue Française (ANARLF). Une seule réponse était comptée par centre. Les réponses du questionnaire comportant 23 questions ont été collectées de novembre 2017 à janvier 2018. Nous nous sommes concentrés sur 4 sujets : (1) utilisation générale de la DVE ; (2) gestion de la méningite nosocomiale ; (3) utilisation de la DVE dans l'hémorragie sous-arachnoïdienne et (4) sevrage de la DVE. Résultats : le taux de réponse a été de 100%. La plupart des services avaient les mêmes pratiques concernant la mise en place : insertion sous anesthésie générale (84% des centres), sans antibioprophylaxie (84%). Cependant, nous avons trouvé des différences concernant la manière de monitorer la pression intracrânienne : 52% des centres utilisaient un capteur de pression intégré au cathéter intraventriculaire alors que 44% utilisaient capteur intraparenchymateux supplémentaire. Nous avons également montré une forte hétérogénéité des pratiques à propos du dépistage de la méningite nosocomiale : 2 tiers des centres réalisaient des prélèvements de liquide céphalorachidien seulement en cas de suspicion clinique alors que l'autre tiers réalisait des prélèvements réguliers et systématiques sans point d'appel. Concernant le drainage dans l'hémorragie sous arachnoïdienne, 76% des centres laissaient la DVE ouverte de manière continue avant exclusion anévrismale et 96% après, le reste utilisant un drainage intermittent. Le niveau de drainage changeait au cours du temps : les niveaux moyens étaient de 17±3.46 cmH2O au-dessus du niveau du tragus avant exclusion anévrismale, 13±3.74 cmH2O après exclusion and 13.4±4.63 cmH2O dans la période de sevrage. Le sevrage de la DVE était effectué progressivement la plupart du temps (76%) et 84% des centres réalisaient un scanner cérébral systématique après le clampage. Conclusion : de la mise en place au sevrage de la DVE, nous avons constaté des disparités entre les centres concernant la gestion de la DVE. Étant donné l'impact potentiel sur le pronostic, des essais supplémentaires sont nécessaires pour standardiser les pratiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEx_Montpellier_UM_Med_2019_Beaufils_Béranger.pdf (887.96 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02939462 , version 1 (15-09-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02939462 , version 1

Cite

Béranger Beaufils. External ventricular drain management in neuro-intensive care units: a french survey. Human health and pathology. 2019. ⟨dumas-02939462⟩
66 View
151 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More