Étude de la dispersion des particules lors de l'administration d'un médicament par aérosols - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Particles' scattering during aerosol treatment

Étude de la dispersion des particules lors de l'administration d'un médicament par aérosols

Arthur Petitjean
  • Function : Author
  • PersonId : 1077643

Abstract

Introduction: Health care workers are at risk of contamination during epidemics of respiratory virus such as SARS-CoV-2. Spontaneous or induced aerosolization of viral particles is an important mechanism of transmission. Inhaled drug treatment may produce important quantity of aerosolized droplets. We aim to compare particles’ scattering during treatment either by jet nebulizer or by pressurized metered-dose inhaler with holding chamber. Methods: 2 groups of three healthy volunteers each were investigated: one with jet nebulizer receiving 6mL of 0,9% sodium chloride and one with pressurized metered-dose inhaler with spacer receiving 1000µg of salbutamol. Inhalation lasted 10min followed by a wash-out period. Measure were done by laser counting. Results: In the nebulizer group, a maximum increase was measured at 9min of 0,5µm and 1µm particles (+10807% (IC95% 10720-10893) and +42720% (IC95% 39021-46419), respectively) without return to initial position after wash out period. In the inhaler group, we observe a peak of +219% (IC95% 159-279) with a return to the initial concentration at the beginning of the wash out period. Particles spread in all directions until 1m in the inhaler group. Conclusion: Inhaler and inhalation spacer reduces particles’ scattering into time and space compared to a nebuliser. Contamination risk of health care workers may be limited by using pressurized metered-dose inhaler with inhalation chamber.
Introduction : Les soignants sont exposés à un risque d’infection respiratoire lors d’épidémies de virus émergents. L’aérosolisation des particules virales est un mécanisme principal de transmission. L’administration de médicament par voie inhalée peut générer une quantité importante de gouttelettes aérosolisées. Cette étude a pour but d’évaluer la dispersion des particules lors d’un traitement par aérosol avec soit un nébuliseur soit un aérosol-doseur avec chambre d’inhalation. Méthode : 2 groupes composés chacun de 3 volontaires sains étaient constitués : un groupe recevant 6mL de NaCl 0,9% avec un nébuliseur pneumatique, un groupe recevant 1000µg de salbutamol avec un aérosol-doseur avec chambre d’inhalation. L’administration durait 10min suivie d’une période de wash out. Les mesures étaient réalisées par comptage laser. Résultats : Dans le groupe nébuliseur on observe une augmentation maximale à 9min de particules de 0,5µm et 1µm de 10807%(IC95% 10720-10893) et 42720%(IC95% 39021-46419) sans retour à l’état initial en fin de wash out. Dans le groupe aérosol-doseur on observe un pic d’augmentation des particules de 1µm à 1min (219%(IC95% 159-279)) avec retour à l’état initial dès le début du wash out. La dispersion s’effectue dans toutes les directions avec un retour à l’état initial à 1m dans le groupe aérosol-doseur. Conclusion : L’administration de traitement à l’aide d’un aérosol-doseur avec chambre d’inhalation limite la dispersion de particules dans le temps et l’espace comparé à un nébuliseur. Le risque de contamination des soignants par des particules contenant des virus pourrait donc être limité par l’utilisation d’aérosol-doseur avec une chambre d’inhalation.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020GRAL5095_petitjean_arthur(1)(D)_version_diffusion.pdf (1.5 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-02944918 , version 1 (21-09-2020)

Identifiers

Cite

Arthur Petitjean. Étude de la dispersion des particules lors de l'administration d'un médicament par aérosols. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02944918⟩
85 View
198 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More